Menu

Voccitanie Eco
Fermer le menu

Agiliteam, au cœur de l’usine du futur

Créé en 2016 après le rachat de la société bordelaise Lutec par le Tarbais ADB, le groupe Agiliteam, spécialisée dans la mécanique de précision, attend une croissance de 10 % en 2018 après des investissements importants.

Au sein de la société ADB, sous-traitant reconnu dans le domaine de l’aéronautique, la direction a mis en place, dès 2014, un management participatif et décloisonné. « C’est un choix qui s’est imposé à nous de façon naturelle, explique la directrice générale Nathalie Candalot. Nos équipes étaient matures et cela a permis d’améliorer l’implication de tous, notamment de l’encadrement intermédiaire, sans affecter les résultats. » Une méthode qui porte ses fruits et que la direction compte reproduire au sein de Lutec, société rachetée fin 2015 pour constituer la grappe d’entreprises Agiliteam. « Nous sommes en train de répertorier les bonnes pratiques sur chaque site », explique Nathalie Candalot, désignée en 2016 femme entrepreneuse de l’année au niveau mondial dans la catégorie Industrie et innovation.

Aujourd’hui, le processus d’intégration se poursuit après une année difficile au niveau du secteur aéronautique et le groupe a consenti des investissements à hauteur de 1,20 M€ sur l’ensemble des deux sites. « Nous avons investi 600 000 euros dans les outils de production pour chaque entreprise et 500 000 euros sont à nouveau prévus pour 2018 ou début 2019 pour financer des outils de production robotisés chez Lutec. Agiliteam s’inscrit pleinement dans l’usine du futur », assure la directrice générale.

Avec l’entrée de Lutec dans le groupe, Agiliteam a pu s’ouvrir davantage aux domaines de la défense et du médical. Et la montée en cadence de plusieurs programmes aéronautiques devrait permettre au groupe de 62 personnes d’afficher une croissance de 10 % cette année après avoir enregistré un chiffre d’affaires de 6 M€ en 2017. « C’est une phase de reprise qui va s’accélérer dans les années à venir », analyse Nathalie Candalot, qui souhaite consolider le groupe avant de poursuivre le développement de la grappe avec d’autres entreprises complémentaires.

 

À retenir :

  • 6 M€ de CA en 2017
  • Croissance de 10 % attendue en 2018
  • 1,20 M€ d’investissement en 2017
  • 62 salariés

 

En complément

Inscription – Newsletters Voccitanie

Twitter