Menu

Voccitanie Média
Fermer le menu

Gasco, de la graine d’excellence

Cette entreprise gersoise, filiale de Gersycoop, commercialise des graines à destination des animaux de basse-cour et des oiseaux de la nature. Depuis 2011, Gasco propose une gamme bio qui ne cesse de s’étoffer, avec une demande grandissante, en France comme à l’étranger.

Lorsque Gersycoop, coopérative céréalière du Gers regroupant plus de 1 200 adhérents, reprend l’entreprise Gasco, créée en 1992 par un de ses adhérents, l’activité est encore artisanale et la distribution locale. Gersycoop la structure, l’automatise et la rationalise pour atteindre, en 2018, 22 160 tonnes de céréales écoulées à travers toute la France et un chiffre d’affaires de 10 millions d’euros.

Comptant aujourd’hui 15 salariés, Gasco maîtrise toute la chaîne de production de la semence au stockage des graines. Elle s’est dotée de deux unités d’ensachage, qui lui ont permis en 2017 de créer 62 nouvelles références, qu’elle distribue à travers 400 points de vente.

En 2011, Gasco fait le pari de se démarquer sur son marché en lançant une première gamme bio pour les circuits de distribution spécialisés. Et le pari est réussi, puisque l’entreprise est aujourd’hui leader de son secteur en France et développe son offre à l’international, notamment en Europe du Nord.

Avec ce virage bio, Gasco s’inscrit dans son territoire. « Le Gers a une bonne image au niveau national en tant que premier département agricole bio. Cela légitime parfaitement le positionnement de Gasco », nous explique Damien Leca, directeur général de l’entreprise. Et Gasco tient beaucoup à cet ancrage régional, qu’il renforce en multipliant les partenariats avec des acteurs économiques locaux, animés par la même démarche écoresponsable et la volonté de développer des synergies en R&D et au niveau commercial.

L’objectif de Gasco et de Gersycoop est clair : valoriser la production céréalière des adhérents et maîtriser les débouchés de leurs productions. Et Damien Leca se félicite que le bio réussisse à l’ensemble de la filière. En effet, cet atout très différenciant permet à Gasco d’accéder à de nouveaux marchés et d’ouvrir de nouvelles opportunités pour le développement de ses gammes conventionnelles. Dans cette optique, Gasco travaille main dans la main avec les producteurs en les accompagnant dans leur conversion au bio et en les orientant vers des productions différenciantes.

 

À retenir :

  • 400 points de vente
  • 15 salariés
  • 22 160 tonnes de céréales écoulées par an
  • CA 2018 : 10 M€

 

En complément

Inscription – Newsletters Voccitanie

Twitter