Menu

Voccitanie Rezo
Fermer le menu

Le bois Bordet, élan et santé pour les sodas nature

Les limonades et sodas à l’eau de source du Bois Bordet, ont bénéficié d’un appui de la CCI du Lot, qualifié de « précieux » par Emmanuel Vaissières, directeur de cette entreprise familiale de boissons gazeuses sucrées. Retour sur cet accompagnement qui va permettre à l’entreprise de faire pétiller sa croissance.

En l’espèce, il s’agissait pour cette petite entreprise qui monte en puissance de se doter d’un équipement de levage-manutention, afin de transporter et installer des fûts de gros volume sur la chaîne d’embouteillage. Outre le gain de temps induit par la mise en œuvre de ce robot, Emmanuel Vaissières souhaitait surtout prévenir les risques d’accident du travail, et les pathologies de nature traumatique inhérents aux manutentions de containers lourds et peu maniables. « Cette machine simplifie le travail d’une part, et d’autre part garantit la sécurité et le confort des opérateurs à qui on épargne, de fait, des interventions risquées avec des équipements pesants », indique Emmanuel Vaissières qui a d’abord consulté la Caisse d’Assurance Retraite et Santé Au Travail (Carsat), qui l’a incité à formuler une demande de subventions. Pour les démarches, le chef d’entreprise s’est appuyé sur l’expérience des chargés de mission de la CCI de Cahors : « La complexité de mise en œuvre des dossiers est telle qu’elle aurait exigé de ma part une disponibilité que je ne pouvais dégager », plaide Emmanuel Vaissières qui, de par son activité, doit pouvoir « s’adapter du jour au lendemain au flux d’une demande très changeante ». « Sans l’appui de la CCI, je pense que j’aurais mis un temps infini à étayer mon dossier » se réjouit-il, après l’acquisition de cette machine subventionnée à hauteur de 150 000 €. Selon son expression « ce gros coup de main » de la CCI a permis aux Boissons du Bois Bordet de soutenir une enviable montée en puissance. Les sodas à l’eau de source, conditionnés en bouteilles de verre, ont de plus en plus la côte auprès de consommateurs épris de produits sains et de nouveaux marchés s’ouvrent, sur lesquels Emmanuel Vaissières cherche à s’inscrire.

 

En complément

Inscription – Newsletters Voccitanie

Twitter