Menu

Voccitanie Eco
Fermer le menu

Leaf For Life choisit l’ombre pour faire sa place au soleil

On a vu la simplicité de ce parasol gersois, baptisé « Sun Leaf, se déployer sur moult plateaux de télévision : une lamelle de tissu opaque et léger, montée sur un pied télescopique et capable de faire face aux assauts du vent, en se réorientant en fonction de la provenance du souffle.

Xavier Aubry et Cyrille Jourdain disent s’être inspirés des feuilles d’arbre pour concevoir un prototype en 2016, lancer une production et affronter un succès quasi-immédiat en 2017, alors même qu’ils n’avaient fait aucune démarche de communication autour de cet objet simple d’emploi. Ces deux anciens de Motorola sont installés à Lombez, mais font fabriquer –avec parcimonie- leurs premiers modèles en Asie. Le produit rencontre une notoriété qui submerge leur organisation, basée sur le pragmatisme plutôt que sur des études de marché sophistiquées. « La demande est devenue si forte, que la fabrication requiert trop de présence en Asie : nous allons relocaliser le maximum d’opérations », plaide Cyrille Jourdain, ingénieur en aérodynamique rôdé au commerce international.

 

Une croissance à 3 chiffres

Les deux compères envisagent sérieusement de rester sur leurs territoires : le Gers, les Pyrénées Orientales, ou la Haute-Garonne. « Pour l’heure, nous étudions toutes les propositions qui nous sont faites en termes d’accompagnement mais il est certain que nous allons rapprocher le maximum de tâches. Suivre la production en Asie est devenu trop chronophage ». Le binôme sait qu’en 2019, la famille Leaf For Life s’agrandira « d’au moins trois personnes et peut-être plusieurs dizaines si nous parvenons à rapatrier l’intégralité de la fabrication ». Dans l’immédiat l’engouement pour le « Sun Leaf » est devenu planétaire. Xavier Aubry et Cyrille Jourdain sont sollicités « à raison de quatre à cinq propositions quotidiennes » de partenariat ou de distribution : « l’impératif, pour nous, est de faire face à la vague et ne pas nous laisser submerger », pondèrent-ils. La campagne de communication orchestrée pour cet été 2018 a dépassé leurs espérances les plus folles « et les exigences de l’entreprise sont à l’aune d’un taux de croissance devenu exponentiel, à trois chiffres ». Les volumes prévus pour cette année sont déjà tous écoulés et la demande ne tarit pas.

 

Relocalisation de la production en Occitanie ?

Dans l’immédiat : motus sur les résultats : « c’est trop stratégique, se défendent les deux associés, car s’il y a des gens qui souhaitent nous accompagner, on sait qu’il y en a d’autres qui nous épient ». Dans ce tumulte, les deux ingénieurs savent qu’ils doivent encore innover. Ils ont équipé une partie de leur gamme avec des capteurs solaires qui permettent, de fournir l’énergie nécessaire pour recharger un smartphone sur la plage, et d’autres idées sont en cours de mise en œuvre. Bref : ils aimeraient aller aussi vite que leur produit sur les marchés. « On cherche à prendre la vague avec des investisseurs pour transformer notre aventure en success-story. On serait ravi d’écrire la suite en France et plus encore en Occitanie, dont nous sommes originaires, mais cela dépendra des soutiens que l’on y trouvera », Xavier Aubry et Cyrille Jourdain, co-inventeurs et gestionnaires de Leaf For Life.           

 

À retenir :

  • Réalisation du prototype en 2016
  • 2017 : début de la commercialisation
  • Croissance à 3 chiffres en 2018
  • Relocalisation annoncée de la production

 

En complément

Inscription – Newsletters Voccitanie

Twitter

  • 🔴Bourget 2019 J-3 🔴 Cette année encore, l'Occitanie vient défendre ses couleurs pour cette 53e édition ! ✈️ Avec 8… https://t.co/1AzQ9uhdrt Il y a 2 jours 15 heures
  • 📣Occistart peut vous aider à développer votre projet via le financement participatif. 📅Jusqu'au 15/07 venez partic… https://t.co/AIBt1AecCf Il y a 2 jours 16 heures