Menu

Voccitanie Data
Fermer le menu

Les véhicules électriques et hybrides commencent à séduire

Plus vaste région française, l’Occitanie a la particularité d’avoir 45% de sa superficie en zone de moyenne et haute montagne, de compter 2 métropoles de premier plan et de recenser de vastes espaces préservés à très faible densité de population. De quoi donner à la question de la mobilité automobile une importance particulière en termes d’économie et d’aménagement du territoire.

Pour beaucoup de Français, les déplacements en voiture sont incontournables : 65,5 % des actifs de plus de 15 ans travaillent en effet dans une autre commune que celle de leur lieu de résidence. En Occitanie, ce taux ne s’élève qu’à 58,5 %, bien loin des 72,3 % enregistrés dans les Hauts-de-France. Cependant, la place de la voiture demeure centrale, tant en matière de pouvoir d’achat que de transition écologique. Dans la région, 85,1 % des ménages possèdent ainsi au moins un véhicule, l’Occitanie concentrant 9,3 % du parc automobile métropolitain (avec 9,1 % de la population).

À l’heure où l’État augmente les taxes sur le gazole, plus polluant, dans le cadre de sa politique de transition énergétique, ce carburant demeure largement majoritaire dans le parc des véhicules particuliers de moins de 15 ans, en France (69,2 %) comme en Occitanie (72,2 %). La région est la troisième de France en ce qui concerne le poids de cette source d’énergie dans l’ensemble du parc. Les véhicules électriques ou hybrides ne représentent quant à eux que 0,88 % des voitures de moins de 15 ans, encore très loin derrière l’essence-super éthanol.

Malgré la hausse du prix des carburants, le marché automobile se porte bien en Occitanie, avec 139 543 immatriculations de véhicules neufs sur les dix premiers mois de l’année 2018 (soit 7,7 % des immatriculations en France métropolitaine). Un nombre en progression de 6,7 % par rapport à la même période en 2017. Pour ces acquisitions, les particuliers de la région se sont davantage tournés vers l’essence-super éthanol en 2017 (78 142 soit 48,5 % des nouvelles immatriculations) que vers le gazole (46,1 %). Les véhicules électriques et hybrides gagnent un peu de terrain et représentent 5,3 % des nouvelles immatriculations en 2017. L’Occitanie compte pour 8,1 % des voitures neuves utilisant ce type d’énergie. Entre 2016 et 2017, on constate une hausse de 48,5 % des immatriculations de véhicules électriques ou hybrides, preuve de l’évolution des mentalités.

 

À retenir :

  • 85,1 % des ménages d’Occitanie possèdent au moins un véhicule
  • L’Occitanie représente 9,3 % du parc national des voitures particulières avec presque 3 millions de véhicules
  • 139 543 véhicules neufs immatriculés sur les 10 premiers mois de 2018
  • + 48,5 % d’immatriculations de véhicules électriques ou hybrides entre 2016 et 2017

 

En complément

Inscription – Newsletters Voccitanie

Twitter