Menu

Voccitanie Média
Fermer le menu

L’ESN.81, l’École Numérique du Tarn fait sa première rentrée

Lorsque l’on parle de métiers en tension, c’est-à-dire les métiers dont les offres d’emploi ne sont pas pourvues, on pense spontanément aux secteurs de l’industrie, du bâtiment, de la restauration… Mais d’autres filières plus récentes sont dorénavant concernées, comme l’informatique et le numérique. C’est pour répondre à ce besoin que la CCI Tarn vient de créer l'École Supérieure du Numérique du Tarn.

En 2016, l’Insee recensait en Occitanie 97 600 emplois numériques, soit 4,4 % de l’emploi total et relevait qu’entre 2007 et 2016, l’emploi lié à ce secteur avait progressé de 10,6 % (contre 6 % sur la même période pour l’emploi total). Développeurs, ingénieurs réseau, community managers, experts en cybersécurité… : de nombreux profils sont recherchés, en vain. En réponse aux besoins de recrutements des 235 entreprises du secteur informatique/numérique (pour environ un millier d’emplois), la CCI Tarn a décidé de créer et d’implanter dans ses locaux à Castres, en partenariat avec 3iL (Institut d’ingénierie informatique de Limoges), l’ESN.81. « Pour mieux répondre aux besoins de compétences de nos entreprises, nous devons continuer à définir des stratégies de développement de nos formations mais nous devons aussi créer de nouvelles écoles. Conscients que notre département souffrait d’un manque de compétences en informaticiens de niveaux supérieurs, nous avons initié en 2018 - en partenariat avec la Communauté d’agglomération de Castres-Mazamet - un projet ambitieux : créer une école du numérique avec l’ouverture d’un Bachelor informatique en alternance (Bac + 3) reconnu par l’État et diplômé par 3iL Groupe (l’Institut d’ingénierie informatique de Limoges). » explique Michel Bossi, Président de la CCI Tarn.

Cette École Supérieure du Numérique du Tarn vient d’ouvrir ses portes. L’ESN.81 propose une formation d’un an, qui s’effectue en alternance. De niveau Bac +3, elle a pour objectif de former des concepteurs en systèmes d’information (CSI). Le diplôme vise à professionnaliser de futurs chefs de projet informatique en leur apportant des compétences en développement, administration réseaux et gestion de projet. Cette formation, « Bachelor CSI » est reconnue par la Commission Nationale de la Certification Professionnelle (CNCP). Pour cette première promotion, qui compte 16 élèves, 14 entreprises ont fait confiance à la CCI en embauchant de 1 à 3 alternants en contrat de professionnalisation : Ariane Network, Caplaser, CGX Aéro, Chausson Matériaux, Comdata, DPI, Exyzt, Inforsud, IMS Networks, Regate, SIGMA, SIREA, SYLOB et Thalès. Pour proposer un parcours complet de formation supérieure, la rentrée 2020 proposera un master Bac + 5 de « Manager de Systèmes d’Information et d’Infrastructure » (Ms2I). « À peine un an après sa création, je suis fier d’accueillir notre première promotion avec 16 alternants. Cette école sera innovante dans son ADN, ce projet sera celui que nous en ferons tous ensemble, les entreprises comme les partenaires publics qui investissent dans le soutien à la formation supérieure. » conclut Michel Bossi.

 

En complément

Twitter