Menu

Voccitanie Eco
Fermer le menu
Pourquoi nous arreter

L'Occitanie apporte de l'eau à son moulin

La création récente du pôle de compétitivité Aqua Valley renforce encore un peu plus une filière déjà en pointe dans notre région. À l'heure du changement climatique, les enjeux sont nombreux afin que les acteurs du secteur saisissent les opportunités.

 

L'Occitanie est la seule région européenne dont les domaines d'innovation et d'excellence couvrent à la fois le petit et le grand cycle de l'eau. Une particularité qui illustre bien les compétences régionales de la filière. 400 à 500 entreprises interviendraient dans le domaine de l'eau, depuis l'identification et la mobilisation des ressources, en passant par la distribution, le traitement, la préservation du milieu naturel… Ce qui représenterait environ 8 000 salariés en Occitanie.

 

173 acteurs régionaux sont aujourd'hui membres du pôle Aqua Valley, qui compte 247 adhérents sur l'Occitanie et Paca. La recherche est également en pointe, avec notamment l'Institut montpelliérain de l'eau et de l'environnement qui, avec ses 400 chercheurs et 150 doctorants, rassemble 10% des effectifs de la recherche publique française sur l'eau (hors Paris).

 

Une dynamique qui ne doit pas cacher les enjeux auxquels fait face la filière dans le contexte actuel de changement climatique. Alors que la ressource se raréfie, la réutilisation et le recyclage des eaux usées traitées sont le premier grand enjeu, avec un travail de normalisation de ces process auprès de l'Afnor pour que les entreprises françaises soient en accord avec les réglementations sur les marchés européens et internationaux. Aqua Valley a déterminé deux autres points essentiels : la dégradation des micropolluants, tels que les perturbateurs endocriniens, par des procédés biologiques et, enfin, l'efficacité et l'efficience des réseaux d'eau. Ce dernier point, qui permettrait des économies d'eau très significatives, présente un coût important en termes d'argent public alors même que les budgets des agences de l'eau sont en baisse.

 

Au-delà de ces trois problématiques propres à la filière, les acteurs du domaine de l'eau sont également confrontés à des difficultés partagées par les tissus des entreprises françaises. Un enjeu de taille, avec une nécessité de faire croître les projets de codéveloppement pour rapprocher des TPE entre elles et une ouverture à l'international des entreprises. Sur ce point, la marque commune France Water Team, pilotée par Aqua Valley, doit amener davantage de visibilité à la filière.

 

À retenir :

  • 400 à 500 entreprises
  • 8 000 salariés
  • Seule région d’Europe spécialisée à la fois dans le petit et le grand cycle de l'eau

En complément

Inscription – Newsletters Voccitanie

Twitter