Menu

Voccitanie Média
Fermer le menu
Pourquoi nous arreter

Tourisme pyrénéen d’été, une saison conforme aux prévisions

À l’heure où les premiers flocons commencent à tomber sur les stations de ski pyrénéennes, il est intéressant de se tourner vers les résultats de la saison estivale pour en esquisser un premier bilan. 

 

Si l’on ne connaît pas encore précisément les chiffres de la fréquentation touristique estivale dans les stations pyrénéennes, ceux-ci ne devraient pas offrir de grandes surprises : la saison 2017 sera dans les standards. Le massif pyrénéen génère une fréquentation plutôt régulière selon la confédération pyrénéenne du tourisme. « Le tourisme dans notre massif est relativement bien équilibré puisqu’il se partage quasi équitablement entre l’hiver et l’été. Pour la période estivale, la seule chose qui soit à même de faire bouger les curseurs de la fréquentation est le temps que le Tour de France passe dans les différentes stations » explique Jean Canal, directeur de la confédération. Le tourisme estival dans les Pyrénées permet aux entreprises d’engranger entre 100 et 115 M€ de chiffre d’affaires par saison. « Nous serons forcément dans cette fourchette cette année, d’autant que nous avons été bien servis par le Tour de France 2017 ». En 2016, ce chiffre d’affaires s’est appuyé sur 10,07 millions de nuitées pour 1,24 million de voyages. 60 % de ce trafic est capté par les stations. Et c’est au mois d’août que la fréquentation est la plus forte, avec 42 % des nuitées, loin devant le mois de juillet, qui représente 19 % des nuitées comptabilisées. Les deux mois correspondant aux vacances scolaires représentent 55 % des séjours. Si le Tour de France est un moteur sans pareil pour développer la fréquentation, la chaîne des Pyrénées s’appuie également sur le tourisme thermal, porté par 23 établissements. Cette activité en développement constant représente 110 000 curistes et 65 000 accompagnants, soit 3,16 millions de nuitées. Le vieillissement de la population française contribue directement à l’augmentation du nombre de curistes qui, en 10 ans, a progressé de 20 000. Ce point est cependant à pondérer car l'âge moyen des curistes ne cesse de baisser au fil des saisons. En termes de destinations, les trois sites qui attirent le plus les touristes en séjour dans les Pyrénées sont, dans l’ordre, le Parc National, le site de Gavarnie et les sanctuaires de Lourdes, avec chacun plus d’un demi-million de visiteurs annuels. L’analyse détaillée des chiffres qui seront publiés en début d’année permettra de voir si le développement des pratiques estivales de la montagne (parapente, ULM, accrobranche, via ferrata, pêche à la mouche…) se confirme et profite à l’activité économique.

 

À retenir

• 63 % des séjours pyrénéens durent plus de trois jours contre 47 % pour le reste de la France

• La durée moyenne d’un séjour est de 8,3 nuits contre 5,9 pour la France

• Le massif compte 247 hôtels (dont la moitié en station) et 232 campings.

• Les Hautes-Pyrénées sont le département le plus équipé avec 40 % des campings et 36 % des hôtels.

• Le thermalisme représente 1,978 million de journées.

En complément

Inscription – Newsletters Voccitanie

Twitter