Menu

Voccitanie Eco
Fermer le menu

Trimatec, un pôle au service de l'éco-technologie

Pôle de compétitivité œuvrant dans trois régions, Trimatec fédère les acteurs du monde de la recherche et de l'industrie. Il contribue également à la facilitation de projets collaboratifs en favorisant les démarches partenariales entre les entreprises.

 

Développer des technologies propres, sobres et innovantes au service de l'industrie… Telle est la vocation première de Trimatec. Ce pôle de compétitivité intervenant sur les territoires Occitanie, Auvergne Rhône-Alpes et PACA travaille notamment autour de quatre thématiques : la production et la valorisation de biomasse algale et végétale ; des fluides supercritiques (substituts aux solvants organiques traditionnels, ils permettent de ne pas laisser de traces sur les produits traités et leur environnement) ; la maîtrise des environnements confinés ; l'utilisation des chimies séparatives et membranaires (aussi appelée chimie verte) ; et enfin la valorisation des déchets et des effluents. "La plupart de ces marchés sont en émergence ou handicapés par des verrous technico-économiques que les axes thématiques du pôle souhaitent faire progresser", explique Roland De Néve, président du pôle Trimatec. Ainsi, la mission du pôle est de faciliter le développement d’innovations dans les entreprises et d’accompagner ses membres dans leur croissance, en favorisant la collaboration entre acteurs de la recherche et de la formation. A travers son action, Trimatec a permis la labellisation de 228 projets pour un montant de 892 millions d'euros. Présent aux côtés des territoires, il s'illustre également grâce à ses contributions scientifiques afin d'aider les collectivités dans leurs choix de développement territorial. Trimatec contribue ainsi, en ce moment même, à la réflexion menée par Nîmes Métropole -troisième intercommunalité d'Occitanie après Toulouse et Montpellier- au devenir de la zone d'activités Magna Porta qui entourera la future gare TGV dont l'ouverture est annoncée fin 2019.

 

À retenir

  • 3 régions : Occitanie, Provence-Alpes-Côte d’Azur et Auvergne-Rhône-Alpes
  • 180 adhérents dont 60 % d'entreprises
  • 228 projets labellisés pour 892 millions d'euros

 

En complément

Inscription – Newsletters Voccitanie

Twitter