Menu

Voccitanie Eco
Fermer le menu

Zodiac Nautic veut passer en vitesse de croisière

Repris par des investisseurs et industriels français en 2015 après avoir subi les effets de la crise, Zodiac Nautic a depuis redressé la barre. Le site d’Ayguesvives, en pleine modernisation, a vu son activité repartir et accueille désormais le siège de l’entreprise.

Entreprise historique riche de 120 ans d’existence et d’histoire, Zodiac Nautic a bien failli disparaître il y a quelques années. Désormais présidée par Dominique Heber-Suffrin, la société « se rapproche de l’équilibre » après un début d’année positif, selon Agathe Schillinger, responsable des ressources humaines. Avec un chiffre d’affaires d’environ 40 M€ en 2017, Zodiac Nautic espère atteindre 80 M€ à l’horizon 2021. Pour cela, l’entreprise qui fabrique des bateaux semi-rigides compte s’appuyer sur plusieurs leviers.

L’export est un objectif important, notamment les marchés asiatique et américain. « L’Europe est un marché mature sur lequel nous cherchons à regagner des parts. Nous avons ouvert un bureau en Asie car il y a une vraie demande. Aux États-Unis, où nous avons des petites unités de production, il faut faire connaître les semi-rigides », détaille Agathe Schillinger, qui souligne l’aide de la Région dans cette volonté d’export.

Zodiac Nautic fait également l’effort sur l’innovation avec des investissements importants dans la R&D, en partenariat avec des entreprises régionales notamment. Mais la stratégie de relance s’appuie également sur une réorganisation de la production. C’est particulièrement le cas sur le site d’Ayguesvives, en Haute-Garonne, où sont travaillés tous les tissus PVC destinés à la fabrication des semi-rigides. Par ailleurs, l’usine haut-garonnaise propose à nouveau des bateaux clés en mains, à savoir motorisés. « Nous sommes entre l’artisanat poussé et l’industrie, note Éric Klapita, directeur du site. Nous avons des procédés uniques au monde, ce qui représente notre valeur ajoutée mais il faut consolider l’outil industriel et moderniser les flux. » En pleine saison, la production s’élève à deux bateaux à l’heure à Ayguesvives, où la direction souhaiterait rapatrier une partie de la logistique afin d’être plus agile et plus réactif.

 

À retenir :

  • 4 marques : Bombard, Zodiac, Avon, Aka Marine
  • 40 M€ de CA en 2017
  • Environ 250 salariés dont une soixantaine à Ayguesvives

 

En complément

Inscription – Newsletters Voccitanie

Twitter

  • Une "exposition virtuelle" à l'occasion du lancement de l'entreprise toulousaine Il y a 22 heures 17 min
  • RT : Début du séminaire sur le Programme « European Defence Fund and EU Defence Industrial Development Programme » par l… https://t.co/n6DoDXdKtA Il y a 1 semaine 2 heures