Menu

Voccitanie Data
Fermer le menu

Zoom sur l’hébergement touristique en Occitanie

Tourisme, l’Occitanie ne s’endort pas

 

Montagne, mer, fluvial, œnotourisme, tourisme industriel, évènements culturels, patrimoines naturel et historique… : en Occitanie, le tourisme se décline sous toutes ses formes. Résultat, avec 83,8 millions de visites en 2015, la France est la première destination touristique mondiale.

 

C’est peu dire que notre territoire semble né pour le tourisme. Et logiquement, pour répondre au mieux aux attentes du public, la filière s’est peu à peu structurée, notamment dans le domaine de l’hébergement. Aujourd’hui, la région Occitanie occupe le 4e rang national en matière de consommation touristique, avec 14 Md€ de dépenses effectuées, pour plus de 39,4 millions de nuitées. Le secteur emploie plus de 108 000 salariés (saisonniers inclus).

En 2018, avec 1 982 hôtels et 62 777 chambres, la région Occitanie occupe le quatrième rang des régions de France métropolitaine (11 % des hôtels, et près de 10 % du nombre de chambres). Le département des Hautes-Pyrénées concentre 14 % des établissements de la région et 22 % de la capacité d’accueil, essentiellement en raison de Lourdes (138 hôtels, 10 323 chambres). Le département de l’Hérault arrive en seconde position (17 % de la capacité d’accueil hôtelière) et la Haute-Garonne en troisième position (16 %, capacité essentiellement concentrée à Toulouse).

Avec 1 453 campings et 162 993 emplacements, l’hôtellerie de plein air en Occitanie prend la première place dans le classement des régions de France métropolitaine si l’on considère le nombre d’établissements (17,4 %), ou le second rang si l’on considère la capacité d’accueil (près de 18 %). On relèvera que ce sont les campings haut de gamme (4 et 5 étoiles) qui tirent ces chiffres vers le haut. Le seul département de l’Hérault concentre 16,2 % des établissements de la région et 29,4 % de la capacité d’accueil. Les Pyrénées-Orientales, arrivent en deuxième position (13,4 % des campings et 21 % en capacité d’accueil). À eux seuls, ces deux départements représentent 50 % du potentiel régional.

Villages vacances, résidences de tourisme, auberges de jeunesse – centres sportifs : l’Occitanie occupe le troisième rang national en termes de capacité, avec 149 490 lits.

Ces chiffres relatifs aux équipements marchands ne révèlent cependant pas l’ampleur du potentiel d’accueil régional : la région Occitanie concentre 16,5 % du parc de résidences secondaires de France métropolitaine (1er rang national). Avec 537 418 maisons ou logements du parc privé, il est difficile de quantifier le nombre d’occupants ainsi que leur durée de séjour. De la même façon, les locations de particulier à particulier (type Airbnb) restent difficilement évaluables. À titre d’exemple, certains chiffres font cependant état d’un nombre de nuitées multiplié par 6 entre 2014 et 2017 pour le Grand Montpellier.

 

La qualité de l'accueil passe à la fois par les investissements, pour soutenir et accompagner les entreprises, et par la formation des organisations et des personnels. C'est une dynamique gagnant-gagnant pour l'emploi et l'attractivité touristique. L’objectif est d’installer l'Occitanie dans les 10 premières régions touristiques d'Europe d’ici 2021. Virginie Rozière, présidente du CRT Occitanie.

À retenir :

  • 108 000 emplois créés par le tourisme
  • 39,4 millions de nuitées
  • 14 Md€ de chiffre d’affaires, soit 10 % du PIB régional
  • 4e région de France en termes de fréquentation touristique (dont 27 % d’étrangers)
  • 1 982 hôtels
  • 1 453 campings

 

En complément

Twitter