Skip to main navigation Skip to main navigation Aller au contenu principal Skip to breadcrumb Skip to footer

1er accélérateur des entreprises

Recherche

Atelier Bertoli, le bois, la mémoire et la main

Bruno Bertoli vient d’une « dynastie » de tailleurs de pierres mais, voilà, il a choisi le bois. À quatorze ans, il achète son premier ciseau à bois. Quarante-cinq ans plus tard, sa passion pour le bois et les belles choses est intacte. Ce goût pour l’ébénisterie d’art a valu à « Atelier Bruno Bertoli » de gagner son statut de référence nationale dans l’excellence et le respect de la tradition de la haute menuiserie de bâtiment. Pour préparer l’avenir, il a choisi la CCI Gard.
ATELIER BERTOLI, LE BOIS, LA MÉMOIRE ET LA MAIN
Partagez sur Facebook Partagez sur Twitter Partagez sur LinkedIn
Partagez par Email
Mardi 11 mai 2021

Atelier Bertoli, le bois, la mémoire et la mainAprès son CAP-BEP et une formation de compagnon en cours du soir (il ne fera cependant pas son tour de France), il s’installe en 1976 à Domazan, dans le Gard. Là, avec du matériel d’occasion, il goûte sans regret aux vicissitudes de la vie d’artisan, car « être indépendant c’était la meilleure façon de s’approprier son métier et d’aller dans la voie que je souhaitais : le bel ouvrage ».
Avec patience et détermination, il acquiert une spécialité : «la menuiserie de tradition, manuelle, solide et pérenne». Sculpteur aussi, il devient maître dans l’art de la rénovation des portes cochères, des portes à moulures, avec une prédilection pour la menuiserie de bâtiment du XIXe siècle : «mais c’est le marché, s’excuse-t-il, parce qu’au fond il n’y a qu’un artisanat qui compte : celui de la main, du geste et de la mémoire qui contient l’expérience». Cette obstination lui a valu la reconnaissance d’un public respectueux de l’âme des lieux historiques et ceux, plus rares, soucieux d’en donner une à des constructions neuves : «oui, il y a une clientèle qui aime et reconnaît le bois comme un matériau noble. Mais c’est une niche. On doit s’adapter à chaque demande». Aujourd’hui, de l’historique au contemporain « l’Atelier Bertoli » propose une gamme adaptée à tous les partis pris esthétiques en faisant du sur-mesure. Évidemment, au terme de 45 années d’existence, l’ébénisterie a grandi. 10 salariés travaillent aujourd’hui à « l’Atelier Bertoli ». L’entreprise réalise un CA d’environ 1 M€ tous les ans. La pandémie ne l’a pas pénalisée et Bruno Bertoli a pu poursuivre son intention de résoudre l’équation qui le préoccupe : «rééquiper l’entreprise et organiser la succession». Pour ce faire, il se tourne vers la CCI Gard, notamment pour acquérir du matériel : «j’ai été plus qu’aidé : soutenu. Ils ont bien compris que, plus qu’une entreprise, je souhaite léguer un métier où le respect du bois va avec celui de l’histoire et d’une tradition.»

Atelier Bertoli

À retenir :

  • 45 ans d’expérience
  • 10 salariés
  • 1 M€ de CA

De tout temps, les formations proposées par la CCI m’ont intéressé. Je regrette de n’avoir pu y aller plus souvent. Leur action est toujours un soutien car quelle qu’elle soit, ils ont toujours la réponse à la question qui vous y amène. 

Bruno Bertoli, fondateur et dirigeant de l’Atelier Bertoli