Skip to main navigation Skip to main navigation Aller au contenu principal Skip to breadcrumb Skip to footer

1er accélérateur des entreprises

Recherche

Beeguard, la ruche intelligente à la conquête de l’Europe

Mises en danger par certaines activités humaines, les abeilles n’en finissent pas de surprendre. Et si leur raréfaction devenait paradoxalement le meilleur plaidoyer pour justifier leur sauvegarde ? À cet égard, Christian Lubat est du côté de leurs avocats. Son entreprise, Beeguard, est une véritable vigie sanitaire, à la fois pour ces insectes mais aussi pour les biotopes qui les accueillent.
Beeguard, la ruche intelligente à la conquête de l’Europe
Partagez sur Facebook Partagez sur Twitter Partagez sur LinkedIn
Partagez par Email
Lundi 21 juin 2021

Beeguard, la ruche intelligente à la conquête de l’EuropeFormé en ingénierie informatique, ce spécialiste des objets connectés a développé un système qui permet de recueillir des données qui permettent tout à la fois de surveiller l’activité des ruches et de dessiner un profil sanitaire de l’environnement dans lequel les abeilles évoluent. Installée à Labège, Beeguard est à l’origine une start-up créée en 2016 dans le double but de venir en aide aux apiculteurs, d’une part, et d’évaluer d’autre part la qualité d’un biotope. Pour ce faire, Christian Lubat a développé un système de capteurs qui fournissent deux types d’informations. Les premières concernent la santé des abeilles en mesurant notamment leur taux de mortalité, et leur productivité en « pesant » le volume de miel dans la ruche. Les secondes fournissent des informations sur la nature, la quantité et la qualité des pollens et autres bioéléments ramenés par les insectes ; leur analyse permet de connaître l’environnement dans lequel évoluent les abeilles. La double incidence des données analysables par Beeguard a tout à la fois séduit les apiculteurs et les agriculteurs qui peuvent ainsi gérer leur environnement végétal. L’entreprise compte aujourd’hui 6 salariés et réalise un CA de 210 000 euros annuels. L’avenir ouvre de grandes portes à cette entreprise qui essaime désormais au-delà de nos frontières, en Suisse et en Italie notamment, où Beeguard réalise désormais 18 % de son CA : « La CCI Toulouse Haute-Garonne nous aide à postuler dans le cadre du projet européen Horizon 2022, et dans cette attente nous poursuivons notre développement à l’export, notamment en Espagne et en Europe du Nord. Nous envisageons de doubler notre effectif et notre CA d’ici un an et demi », plaide Christian Lubat. « Pour nous, la CCI est un point ressource à double incidence : d’une part, elle nous oriente vers des opportunités que nous ignorons et, d’autre part, le temps ainsi libéré nous permet de développer la R&D, qui garantit notre compétitivité ».

    À retenir :

    • 210 000 euros de CA
    • 6 salariés
    • Doublement des effectifs envisagé d’ici un an et demi

    Pour une entreprise comme la nôtre, l’aide de la CCI est un véritable soutien opérationnel : notre conseiller cible les opportunités. En s’y adaptant, notre entreprise réalise des progrès cohérents avec les attentes des financeurs.

    Christian Lubat, créateur et CEO de Beeguard