Skip to main navigation Skip to main navigation Aller au contenu principal Skip to breadcrumb Skip to footer
1er accélérateur des entreprises

Conjoncture d’automne : l’économie régionale dans l’expectative

« Une activité économique sous contrainte de la hausse des prix, des pénuries sur les matières premières, des produits livrés et des difficultés de recrutement » : le baromètre trimestriel de conjoncture pour l’Occitanie l’annonce sans ambages dans sa dernière édition, pour signaler « une accalmie » de l’activité économique régionale. Un euphémisme en appelle un autre et le rapport parle de « l’optimisme prudent » des chefs d’entreprise pour l’avenir.
Baromètre trimestriel de conjoncture 2ème trimestre 2021
Partagez sur Facebook Partagez sur Twitter Partagez sur LinkedIn
Partagez par Email
Imprimez
Lundi 8 novembre 2021

Les chiffres ont été recueillis par le réseau des CCI d’Occitanie en octobre 2021 auprès de 2 694 chefs d’entreprise et analysés par l’Observatoire économique (OBSéco) de la CCI Occitanie. D’emblée, le rapport signale qu’en dépit d’un indice de reprise dans le courant du deuxième trimestre 2021, le troisième signale un repli : tendances baissières sur le CA, marges sous pression, statu quo sur l’emploi. Seules les trésoreries restent en situation « positive ».

Les chefs d’entreprises consultés font état de freins qui obèrent l’optimisme : ruptures d’approvisionnements et hausse des prix des matières premières, baisse des marges, recul du pouvoir d’achat des clients, tendance au fléchissement sur les carnets de commandes, forte concurrence et crainte d’une reprise de l’épidémie de Covid. En ce 3e trimestre, si leurs marges restent constantes à 16 % ils sont 33 % à déclarer un CA en baisse, au regard du trimestre précédent. Toutefois, globalement, ils restent optimistes à 51 % quant à l’avenir de l’entreprise.

Ce climat général affecte notamment le secteur industriel, la construction, et le commerce qui comptent unanimement sur « la fin de la crise sanitaire ». 66 % des chefs d’entreprise industrielles, 65 % de la construction et 53 % du secteur commercial se disent « déjà impactés » par des difficultés de livraison ou d’accès aux matières premières.

Les cafés-restaurants ne sont pas les plus mal lotis et font état d’une saison estivale positive avec des CA en hausse. Ils se disent « pas impactés ou pas concernés » (à 71 %) par les difficultés d’approvisionnement. Toutefois, avec l’automne ils signalent un repli et, pour une bonne reprise, misent sur la fin du pass sanitaire autant que sur une pondération des coûts des matières premières et de l’énergie.

Les chefs d’entreprise appréhendent une réduction d’activité dans les services aux entreprises (24 %), le commerce en équipement du foyer (23 %), les industries des biens de consommation (19 %), le bâtiment (17 %) et le commerce de gros (17 %).

S’il existe des nuances entre les différents secteurs de l’économie concernant les questions d’approvisionnement ou les volumes d’activité en cours ou pour l’avenir, on relève cependant une préoccupation commune à tous les secteurs, y compris les services : les difficultés à recruter reviennent en constante.

    À retenir :

    • 3e trimestre 2021 : tassement général de l’économie régionale
    • 2 694 chefs d’entreprise consultés
    • 53 % des entreprises commerciales impactées par les difficultés d’approvisionnement
    • 66 % environ des acteurs industriels et de la construction attendent la reprise des flux de matières premières
    • 33 % des chefs d’entreprise, tous secteurs confondus, estiment leur CA en baisse
    • 51 % d’entre eux (tous secteurs confondus) restent optimistes pour l’avenir

    Les Français sauvent le tourisme en Occitanie

    Les professionnels du tourisme prévoyaient une saison estivale, et plus globalement une année, difficile. La destination Occitanie a pourtant évité le pire comme le relève le Comité Régional du Tourisme et des Loisirs (CRTL) en publiant les chiffres de l’année touristique 2020. L’importance des atouts patrimoniaux et des activités de plein air ont en effet permis à notre territoire d’attirer un afflux de visiteurs relativement important.

    Occitanie, des revenus fiscaux inférieurs à la moyenne nationale

    Le revenu moyen par foyer fiscal est de 24 682 € en Occitanie, soit 5,6 % de moins que la moyenne de la « France de province » (26 157 €), ou encore 11,7 % de moins que la moyenne de France métropolitaine (27 942 €). Au regard de cette statistique, la région Occitanie occupe ainsi la onzième place -sur 13- dans la hiérarchie des régions françaises.