Skip to main navigation Skip to main navigation Aller au contenu principal Skip to breadcrumb Skip to footer

1er accélérateur des entreprises

Recherche

Démocratie économique

Alain Di Crescenzo
Partagez sur Facebook Partagez sur Twitter Partagez sur LinkedIn
Partagez par Email
Jeudi 17 juin 2021

Alain Di CrescenzoLa séquence Covid a démarré avec des élections -les élections municipales- dont la tenue a été sujette à controverse. Presque 18 mois plus tard se profile aujourd’hui l’espoir tangible d’une sortie de la crise sanitaire et, avec elle, un temps de relance économique décisif. Ce temps de relance sera marqué, fin juin, par la tenue des élections régionales. Une élection importante pour le développement de notre territoire au vu de la prééminence des Régions en termes de compétence économique.

Des choix politiques forts vont devoir être faits dans les semaines et les mois qui viennent, au service direct de l’économie et des entreprises de notre territoire. C’est pour contribuer à la clarification des positions des six principaux candidats que la CCI Occitanie a, avec la CPME Occitanie et le Medef Occitanie et en partenariat avec La Tribune, organisé le 1er juin un débat sur le développement économique, les compétences et l'attractivité. Au cours de cet échange, j’ai posé un certain nombre de questions aux candidats pour permettre au public de se faire l’idée la plus précise des grandes lignes de leur programme pour servir l’économie et les 340 000 entreprises d’Occitanie relevant des CCI.

Mais le véritable rendez-vous de démocratie économique aura lieu du 27 octobre au 9 novembre avec les élections consulaires. La formidable mobilisation de notre réseau aura permis aux CCI de (re)faire la démonstration de leur efficacité, tant dans le temps de la crise que dans celui de la relance, auquel nous avons été étroitement associés via un partenariat avec la Préfecture de Région et la Région Occitanie. Cette séquence doit, après avoir rappelé notre rôle fondamental, servir la participation au vote qui désignera la prochaine gouvernance : les chefs d’entreprise ont vu tout ce que nous pouvions faire -et avions fait- pour eux. Aujourd’hui, ils doivent se mobiliser en faveur du vote pour les doter d’une CCI encore plus influente, encore plus écoutée et donc encore plus légitime. Vous aussi avez un rôle à jouer pour contribuer à ce que le taux de participation soit le plus élevé possible. Comment ? En parlant simplement avec fierté de ce que, ensemble, nous avons réalisé pour les entreprises et les territoires d’Occitanie.

 

Alain Di Crescenzo,

Président de la CCI Occitanie