Skip to main navigation Skip to main navigation Aller au contenu principal Skip to breadcrumb Skip to footer
1er accélérateur des entreprises

Emmanuel Mouton, un entrepreneur engagé

Dirigeant de l’entreprise montpelliéraine Synox, Emmanuel Mouton a pendant 5 ans participé à la montée en puissance du cluster numérique d’Occitanie, Digital 113. Alors qu’il s’apprête à passer la main pour la présidence de ce groupement d’entreprise, il expose les enjeux du secteur, les ambitions de son groupe et sa vision d’entrepreneur engagé sur un territoire.
Emmanuel mouton
Partagez sur Facebook Partagez sur Twitter Partagez sur LinkedIn
Partagez par Email
Imprimez
Mercredi 29 mai 2024

Il a découvert les ordinateurs au sein du club informatique de son collège et, depuis, ce virus du numérique ne l’a pas quitté. « J’ai su tout de suite que je voulais en faire mon métier. J’ai la fibre de l’innovation depuis tout petit… », assure Emmanuel Mouton, à la tête de Synox depuis près de 20 ans. « Après, j’ai vu l’arrivée du sans-fil, le début des GPRS. Depuis, il y a eu la miniaturisation, l’arrivée de l’IA… », développe l’entrepreneur.

 

Ingénieur en informatique de formation, il a en effet rapidement lancé sa première société, dès 2003, après seulement 3 ans de salariat. Une envie d’être acteur et maître de ce qu’il fait, de prendre des risques… « Même à l’université et à l’école d’ingénieur, j’avais cette idée puisque j’étais dans la junior entreprise. »

En 2005, il crée Synox, une société d’abord orientée sur des activités de mobilité qui a développé une activité d’éditeur de solutions Machine to machine avec l’essor de l’internet des objets.

 

Un temps implantée à Montpellier et Toulouse, l’entreprise se recentre sur la capitale languedocienne et, en 2015, les deux activités sont séparées. Composante du groupe Synox, SoFleet développe une offre pour connecter les parcs de véhicules d’entreprises, pendant que Synox est devenue un pure player qui édite des plateformes et des solutions pour toute sorte d’objets connectés.

Avec 46 salariés et un chiffre d’affaires de 5,3 M€ en croissance de 15 à 20 % par an, la société possède une filiale en Espagne pour adresser le marché de la péninsule ibérique et compte des clients en Europe, en Afrique et au Moyen-Orient.

« Nous avons un gros écosystème de partenaires, que ce soit des fabricants de matériel, des éditeurs de logiciel ou des installateurs, explique Emmanuel Mouton. Synox, c’est plus de 110 cas d’usage, avec 1,3 million d’objets connectés. » Et l’un des enjeux est aujourd’hui de développer davantage le secteur du territoire intelligent (compteurs d’eau, électrique, de la qualité de l’air, arrosage…).

 

Le dirigeant est également persuadé qu’il y a beaucoup à faire dans le pilotage innovant et dynamique des bâtiments, « un terrain de jeu énorme ». L’inauguration, en octobre prochain, du nouveau siège social, qui représente un investissement de 4 M€, sera l’occasion pour Synox de montrer son savoir-faire en ce domaine.

 

 

Un engagement pour un territoire


C’est aussi une marque d’attachement à Montpellier et à l’Occitanie. Emmanuel Mouton est en effet un entrepreneur engagé, qui n’hésite pas à prendre des responsabilités. Un temps vice-président du cluster Automotech (devenu Totem), il est depuis 5 ans à la tête du cluster numérique régional Digital 113.

« J’avais travaillé au rapprochement entre FrenchSouth.Digital et DigitalPlace. C’est important de faire partie d’un écosystème, d’avoir d’autres visions. Et j’ai toujours voulu redonner, transmettre. Ça vient peut-être de mes parents instituteurs », sourit-il.

Mais, au-delà de cette volonté d’échange, il a su positionner le cluster comme un acteur pertinent de la filière informatique en Occitanie et montrer les compétences et les expertises de ses 300 membres et plus de 16 000 salariés. Un enjeu d’autant plus important que le numérique est au cœur de la transition globale de la société, autour de la cybersécurité et de l’IA notamment.

 

Aujourd’hui, Digital 113, qui s’est ouvert aux services informatiques des entreprises traditionnelles, se présente comme un tiers de confiance prônant un numérique responsable. S’il va passer la main en juin à une nouvelle gouvernance, Emmanuel Mouton est convaincu que le cluster doit poursuivre le programme Digital is Future, qui accompagne les filières dans leur transformation numérique. « Il y a des besoins dans l’agri-agro, dans les transports, la santé, le BTP… Aux acteurs régionaux de saisir leurs enjeux, la maturité des secteurs et de montrer ce que nous savons faire » conclut-il.

J’avais travaillé au rapprochement entre FrenchSouth. Digital et DigitalPlace, qui a abouti à la création du cluster Digital 113. C’est important de faire partie d’un écosystème, d’avoir d’autres visions.

Emmanuel Mouton,

Président du cluster Digital 113 et CEO de Synox

À RETENIR

Synox :
►46 salariés, 60 à 70 d’ici à 4-5 ans
►5,3 M€ de CA en 2023
►4 M d’investissement dans un nouveau siège social inauguré en octobre 2024

 

Digital 113 :
►300 membres représentant plus de 16 000 salariés

 

A lire également

Denis Briscadieu… Roi de la petite reine

Président du cluster Vélo Vallée mais aussi dirigeant du Groupe CycleLab et de l'enseigne Culture vélo, le Gersois Denis Briscadieu est un peu le roi de « la petite reine », le surnom du vélo. À quelques semaines du salon Prodays, salon professionnel qui réunira la planète cycliste à Toulouse en juillet prochain, il livre sa vision du marché, de sa dynamique, de ses enjeux et de ses perspectives en Occitanie.

Interview croisée entre Jean-François Rezeau et Lluís Salvadó : le transfrontalier sur de bons rails

Le Port de Barcelone est, depuis peu, relié à Toulouse via le premier service de fret ferroviaire entre l’Espagne et la France à circuler sans transbordement de marchandises ni changement de locomotive. Ces trains franchissent un cap historique grâce à la connexion à l'écartement européen, dont le Port de Barcelone est le seul d'Espagne à bénéficier. Ce service est également unique par sa capacité puisqu'il s'agit du premier convoi régulier de transport de conteneurs de 750 mètres sur le réseau ferroviaire espagnol, soit la longueur maximale autorisée en Europe.   

Cluster Totem, un nouveau pilote pour la mobilité

Le Cluster Totem a été créé fin 2020 pour fédérer entreprises, établissements de recherche et de formation, institutionnels & collectivités, structures de développement économique, organisations professionnelles et partenaires professionnels pour développer les systèmes de transport terrestre et maritime de la région Occitanie. À sa tête, Jérôme Fontaine succède à Thierry Cammal pour un mandat de 3 ans.

abonnement Voccitanie