Skip to main navigation Skip to main navigation Aller au contenu principal Skip to breadcrumb Skip to footer
1er accélérateur des entreprises

GUYON AUDITION TOUT OUÏE AUX CONSEILS DE LA CCI

Philippe Guyon a 30 ans, un diplôme d’audioprothésiste depuis 5 ans, 3 ans d’expérience dans une entreprise, depuis 2 ans à la tête de la sienne, Guyon Audition. Aujourd’hui il se prépare à ouvrir son deuxième institut, un troisième en 2021. Ce jeune entrepreneur a choisi la CCI Ariège pour avancer vite et bien.
GUYON AUDITION TOUT OUÏE AUX CONSEILS DE LA CCI
Partagez sur Facebook Partagez sur Twitter Partagez sur LinkedIn
Partagez par Email
Imprimez
Lundi 14 décembre 2020

Installé à Saverdun-sur-Ariège depuis 2018, il connaît sa clientèle et son métier. « Un audioprothésiste doit être là pour trouver la bonne solution pour chaque personne. Quand l’appareil est trouvé et les réglages effectués, il n’est pas nécessairement besoin d’être présent 24 heures sur 24 dans l’atelier-boutique ». Au terme de deux années d’existence et en dépit des contraintes inhérentes à l’épidémie de Covid, il envisage un CA d’environ 200k€ pour 2020.
De fait, ce Fuxéen d’origine a décidé de déployer ses ailes vers son pays natal. Il vient de racheter une ancienne boutique spécialisée dans le matériel médical, et s’apprête à ouvrir sa seconde unité de dépistage et appareillage auditifs à l’enseigne Guyon Audition. « J’ai rencontré la CCI Ariège dès mon premier projet. Je m’y suis rendu suite à une discussion avec une personne qui m’est proche et m’avait encouragé à le faire. Je ne l’ai pas regretté », dit-il en préambule. De fait, pour cette deuxième boutique à son nom, il n’a pas hésité à solliciter une nouvelle fois un conseiller.
Pour lui « l’institution consulaire est un point-ressource : il y a toujours quelqu’un pour trouver la réponse à la question que vous vous posez ». « Un accompagnement, c’est la certitude de disposer d’un regard et d’un soutien quasi sur-mesure. Les conseillers ne sont pas dans la généralité d’une situation générique qui serait commune à tous les créateurs d’entreprise. Ils sont dans le concret et plus encore dans la réalité de votre situation particulière », tient-il à expliquer.
La CCI Ariège lui a notamment permis d’obtenir un prêt d’honneur de 20 000 € au titre de « Initiative Ariège » ce qui constitue pour lui « un coup de pouce appréciable ». Il avoue qu’il a d’autres ambitions : une troisième unité en juin prochain, et dans l’immédiat il s’apprête à embaucher une assistante. Il va vite et reste confiant.

 

Guyon Audition

Les conseils de la CCI ne sont pas des généralités relatives à la création d’entreprise. Chacun est considéré comme un cas particulier et le soutien est personnalisé 

- Philippe Guyon, dirigeant de Guyon Audition

 

À retenir :

  • 2 unités de soin dépistage-appareillage audition
  • 200 000 € de CA en deux ans dans sa première boutique