Skip to main navigation Skip to main navigation Aller au contenu principal Skip to breadcrumb Skip to footer

1er accélérateur des entreprises

Recherche

LA CCI GARD, L’ENTREPRISE DANS LA PEAU

Daniel Constant est un homme inventif. Installé dans le Gard, près d’Alès, En 2007, il crée Néobie une entreprise de mise en marché de produits de beauté bios et 100 % naturels, qu’il diffuse sous la marque Bioreline. En 2017, il a élaboré un « analyseur de peau » qui permet aux professionnels de l’esthétique de faire un diagnostic de l’épiderme, et d’opérer ainsi les bons choix en individualisant les préconisations.
LA CCI GARD, L’ENTREPRISE DANS LA PEAU
Partagez sur Facebook Partagez sur Twitter Partagez sur LinkedIn
Partagez par Email
Mercredi 8 janvier 2020

Daniel Constant n’a jamais vraiment marché dans le juste milieu d’un chemin tracé par sa formation d’ingénieur en électronique. En 2009, il se lance dans le commerce de produits de beauté. Sous la marque « Bioreline », il diffuse une gamme de soins qui s’adresse d’abord aux professionnels des instituts de beauté, qui sont d’excellents prescripteurs. Néobie, réalise 350 000 € de CA (dont 15 % à l’export) et emploie aujourd’hui six personnes.

Cependant, son approche de la cosmétologie est vite rattrapée par l’ingénieur qui sommeille. Daniel Constant imagine et met au point un « analyseur de peau », un outil novateur qui permet d’effectuer une analyse rapide de la peau : le VisioDerm. Simple d’emploi, l’appareil est muni d’une optique et de capteurs, il « photographie » la peau et fournit neuf paramètres indicatifs (taux d’hydratation, sébum, teint, grain…) qui permettent de déterminer quels sont les produits à préconiser pour obtenir le résultat souhaité.

Cet outil d’aide à la décision, destiné aux professionnels de l’esthétique, a été mis en marché il y a à peine un peu plus d’un an. Une centaine d’appareils ont déjà été vendus et bien sûr Néobie entend ne pas en rester là. Pour soutenir ce projet phare, Daniel Constant a fait appel à la CCI du Gard, auprès de laquelle il s’était engagé il y a quelques années auprès d’un club d’exportateurs. « Quand nous avons mis au point le VisioDerm, il était évident pour moi d’aller vers la CCI. Je savais que j’y trouverais toutes les compétences pour éviter des fausses routes tant dans le choix de la stratégie que dans le process d’évolution du produit avant sa mise en marché ». Réalisation du prototype, finalisation du brevet, lancement de la production… et subventions : « la CCI a été présente à toutes les étapes », se félicite Daniel Constant qui assure avoir « gagné un temps précieux grâce à des compétences que je n’avais pas et qui m’ont été offertes ».

Je me suis tout naturellement tourné vers la CCI parce que j’en connais le potentiel, et je sais tout l’intérêt qu’il y a à s’adresser à des conseillers qui ont l’information, et le savoir-faire pour la mise en œuvre des objectifs à atteindre

- Daniel Constant, directeur de Néobie, inventeur du VisioDerm.

 

À retenir :

  • Création en 2007
  • 2009, lancement gamme de produits de beauté
  • 350 000 € de CA (dont 15 % à l’export)
  • 2017 : création du VisioDerm