Skip to main navigation Skip to main navigation Aller au contenu principal Skip to breadcrumb Skip to footer
1er accélérateur des entreprises

La filière chimie d’Occitanie : réactions en chaîne

Après avoir traversé la crise sanitaire 2020-2021 en ne subissant qu’un impact somme toute modéré, la filière chimie en Occitanie avait amorcé un bon redémarrage à compter du deuxième semestre 2021. « Cette dynamique menace de voir son élan coupé par la crise internationale en cours », redoute Cédric Cabanes, président de France Chimie Occitanie, qui rassemble les professionnels de ce secteur d’activité.
VE42-filière-vignette
Partagez sur Facebook Partagez sur Twitter Partagez sur LinkedIn
Partagez par Email
Imprimez
Mardi 20 septembre 2022

En Occitanie, le secteur chimique recense 504 entreprises et fait travailler 11 400 salariés permanents auxquels s’ajoutent « environ » 690 emplois intérimaires d’appoint. C’est dans la R&D que l’on relève le plus grand nombre d’entreprises (36) et de salariés (1 000). En termes de productions, l’Occitanie est un des premiers territoires nationaux producteurs de peintures, colles et mastics avec 31 entreprises qui font travailler 930 personnes. Viennent ensuite la pharmacie, et les produits d’hygiène et beauté. Concernant la répartition territoriale des activités, l’Hérault est le premier département « employeur », avec près de 2 800 salariés du secteur, suivi par le Gard (2 650 emplois). En revanche, c’est en Haute Garonne que l’on dénombre le plus grand nombre d’entreprises (160), pour un volume d’emplois légèrement inférieur (2 460), ceci s’explique par le nombre de laboratoires et d’unités de recherche que compte le département.

 

Des solutions énergétiques économiques et renouvelables

« Nous avons en Occitanie une industrie chimique qui ne demande qu’à se développer. Les bons résultats de 2021 ont toutefois été plafonnés par un déficit de main-d’œuvre qui devient problématique. Si nous ne manquons pas d’ingénieurs et de chercheurs, en revanche les professionnels ont beaucoup de mal à recruter des techniciens de niveau bac +2 », relève Cédric Cabanes. En outre, le Président de France Chimie Occitanie se dit « préoccupé » par la situation internationale. Les guerres et les événements climatiques induisent des conséquences qui affectent directement l’Occitanie. « Notre chimie est assez peu tournée vers le pétrole, plutôt vers l’oléo-chimie. Or, nous sommes à cours d’huiles. Le tournesol, le colza et l’huile de palme, deviennent rares et chers. Nous avons déjà des entreprises « en panne » de matières premières », relève-t-il.Par ailleurs, Cédric Cabanes présente la chimie régionale sous un jour positif en ce qui concerne la décarbonation : « France chimie Occitanie a préconisé des solutions énergétiques économiques et renouvelables. Nous avons eu affaire à des industriels concernés et les efforts permettent d’avancer un bilan satisfaisant en la matière », conclut-il.

Notre chimie est assez peu tournée vers le pétrole, plutôt vers l’oléo-chimie. Or, nous sommes à cours d’huiles. Le tournesol, le colza et l’huile de palme, deviennent rares et chers. Nous avons déjà des entreprises en panne de matières premières.

Cédric Cabanes, président de France Chimie Occitanie

À retenir :

  • 504 entreprises et 11 400 salariés pour la filière chimie en Occitanie
  • 1er : c’est la R&D qui est le plus gros employeur au sein de la filière
  • 3e région française pour la production de peintures, colles et mastics

Sobriété énergétique, les CCI pleinement mobilisées

Les CCI ont, depuis plusieurs années déjà, fait de la performance énergétique des entreprises un thème central de leurs actions. Cela leur permet de disposer d’outils, d’expertises et de retours d’expériences en capacité de générer un effet de levier significatif et rapide. Dans la continuité des opérations conduites récemment avec succès par les CCI d’Occitanie pour le compte des pouvoirs publics, notre réseau est dès à présent mobilisé pour contribuer activement à la mobilisation des entreprises dans la concrétisation d’actions de sobriété énergétique. Co-référent de la mission Développement Durable pour CCI France, j’ai pu mettre mon expérience dans ce domaine au service de cet enjeu via un plan d’actions adopté il y a quelques jours.

Eurobiomed change de gouvernance, pas d’objectifs

Le 21 juin dernier, les membres d’Eurobiomed, le pôle de compétitivité Santé des régions Sud et Occitanie, ont porté Éric Vacaresse, à la présidence pour un mandat de 3 ans. Éric Vacaresse, directeur des relations scientifiques Europe de Sanofi Hub R&D France, succède à Michaël Danon, (Groupe Pierre Fabre), qui avait souhaité ne pas se représenter.

AGV Mécatronique fait renaître les machines

Autant que son métier, Gilles Vaisse connaît celui des autres. Cette pertinence est à l’origine d’AGV Mécatronique, son entreprise dont la vocation est d’améliorer les machines existantes pour les adapter aux besoins de ceux qui les utilisent. Son projet est original et la CCI Tarn accompagne cette entreprise qui, à sa façon, est un précieux soutien pour ses homologues.

Zéro Neuf Cycling, un gîte qui roule avec la CCI Ariège

Joss et Mike Tucker rêvaient d’autre chose que de trains de banlieue. En 2016, ils ont quitté Londres pour rejoindre les ondulations du piémont Ariégeois, dont le vert et l’air correspondaient mieux à leurs aspirations. Ils ont acheté une vieille bâtisse avec le projet… d’avoir un projet. La CCI Ariège les a accompagnés dans celui-ci.