Skip to main navigation Skip to main navigation Aller au contenu principal Skip to breadcrumb Skip to footer
1er accélérateur des entreprises

La grandeur retrouvée du Domaine de Camboyer

Cette bâtisse du XVIIe siècle bâtie aux portes du Lauragais audois menaçait de s’endormir dans un lit de ronces. Il a fallu le regard d’Isabelle Darmau, la nouvelle dirigeante, pour que, avec le soutien de la CCI Aude, elle redevienne une demeure, fièrement campée dans un parc de 9 ha. Sous la houlette de cette femme venue de la finance, le Domaine de Camboyer opère une mue qui doit conduire, au début de l’été prochain, à l’ouverture d’un hôtel 4 étoiles.
domaine camboyer
Partagez sur Facebook Partagez sur Twitter Partagez sur LinkedIn
Partagez par Email
Imprimez
Mercredi 20 décembre 2023

La maison de maître et les dépendances représentent environ 2 400 m2 qu’Isabelle Darmau a entrepris de restaurer, à la fois pour en faire des chambres, une table gourmande et un lieu de détente. Outre l’accueil hôtelier, elle envisage d’ouvrir le domaine aux séminaires, mariages mais, surtout, d’en faire une bulle de nature. Sa démarche entend pérenniser les acquis environnementaux du site car le Domaine de Camboyer est déjà classé « Zone naturelle sensible » eu égard à la biodiversité faunistique et végétale du parc, placé sous l’égide de la LPO (Ligue de protection des oiseaux). Isabelle Darmau postule pour un « Écolabel Européen ».


Derrière l’intention, il y a du travail. Beaucoup. La nouvelle propriétaire a investi près de 2,8 M€ de travaux : « je n’imaginais pas venir en ce lieu en conquérante. Je me suis adressée à la CCI Aude parce que, de par mes anciennes fonctions, je savais les CCI réactives pour accueillir un nouvel arrivant sur un territoire. Cela s’est confirmé et mon conseiller m’a mis en relation avec des entrepreneurs et prestataires locaux », explique-t-elle.

 

La CCI, un hub vers l’écosystème entrepreneurial


Le projet d’Isabelle Darmau se veut en prise directe avec le tissu local : « il est clair que la valorisation du territoire fait partie intégrante de mon projet. Je veillerai à maintenir le domaine dans son environnement, qu’il s’agisse de nature proprement dite, mais aussi de culture, de gastronomie ou de loisirs. La CCI m’aide dans cette démarche, en me suggérant des contacts voire, en organisant des mises relation avec des partenaires ou des personnes qui pourraient rejoindre le projet ».


« En outre, alors même que j’en ignorais l’existence, la CCI m’a orienté vers des demandes de subvention Feder et le Fonds de Tourisme Durable. Les dossiers sont en cours d’instruction. Il est évident que, sans le soutien de mon conseiller, jamais je n’aurais su porter ces demandes », admet Isabelle Darmau.

 

L’ouverture du Domaine de Camboyer est prévue pour la fin du printemps 2024. Deux personnes seront embauchées à temps plein, aidées par trois saisonniers.

    Pour un projet global, en phase avec son environnement naturel et humain, la CCI m’a proposé son réseau et participe activement à l’intégration dans le tissu local. C’est une démarche active et concrète. »

    Isabelle Darmau, repreneuse et dirigeante du Domaine de Camboyer

    À retenir :

    • 2022 : lancement du projet
    • 2,8 M€ de travaux
    • 2024 : ouverture prévue (été)
    • 2 emplois permanents, 3 saisonniers

     

    A lire également

    Seral, une reprise sous de bons auspices

    Créée en 1946 et classée Entreprise du patrimoine vivant, la Société des Éditions Religieuses et Articles de Lourdes (Seral) est ce qu’il convient d’appeler « une maison », connue bien au-delà de la Cité Mariale. Elle est en effet la seule à fabriquer des confiseries avec de l’eau de Lourdes. Elle diffuse en outre, avec l’agrément du Sanctuaire, des bijoux et autres objets à l’effigie de la Vierge. Elle a changé de propriétaire en 2022 et est accompagnée par la CCI Tarbes Hautes-Pyrénées.

    Le Club ETI Occitanie se renforce

    On entend souvent parler des ETI (Entreprises de Taille Intermédiaire) à travers une comparaison entre la France et l’Allemagne. Notre pays en compte 5 500 quand notre voisin en recense plus du double (12 500). Pour les économistes, cet écart explique à lui seul une large part de la différence de puissance et d’influence de nos économies respectives. Le Club ETI Occitanie entend s’attaquer au sujet.

    Services à la personne, un secteur en tension

    Ils sont 100 000 en Occitanie -soit un salarié sur vingt- à exercer un métier de « services à la personne », nous dit l’Insee, qui vient de rendre publique une étude en ce sens, basée sur des données recueillies en 2019, faute d’en avoir de plus récentes.

    « L’Eau, une chance pour l’Occitanie ! »

    Le Ceser Occitanie est à l’initiative du Colloque « L’Eau, une chance pour l’Occitanie ! » qui s’est tenue à Narbonne le 6 décembre et dont la CCI Occitanie était partenaire. Au programme de ces échanges, les défis de l’Occitanie relatifs au stockage, au recyclage, à la captation et à la distribution de l’eau à court, moyen et long termes. Jean-Louis Chauzy, Président du Ceser Occitanie, et Jean-François Rezeau, Président de la CCI Occitanie, croisent leur vision et leur analyse de cette thématique structurante pour l’avenir de notre territoire.