Skip to main navigation Skip to main navigation Aller au contenu principal Skip to breadcrumb Skip to footer
1er accélérateur des entreprises

La place de l’automobile en Occitanie en 2023

Les véhicules automobiles restent au cœur des mobilités au sein des territoires. Dans une région présentant la deuxième superficie des régions françaises, avec plus de 50 % de zones de haute et moyenne montagne et 4 départements parmi les 20 les moins densément peuplés de France, ils acquièrent logiquement une place particulière.
autombile
Partagez sur Facebook Partagez sur Twitter Partagez sur LinkedIn
Partagez par Email
Imprimez
Mardi 16 janvier 2024

Au 1er janvier 2023, il y avait 3 736 921 véhicules en circulation en Occitanie (37,9 millions en France) ce qui la place au 3e rang national (hors Île-de-France) en termes de volume. 101 885 véhicules neufs ont été immatriculés dans le courant des neuf premiers mois de l’année.

Ce moyen de transport est indispensable à 78,3 % des actifs de 15 ans ou plus, qui l’utilisent quotidiennement pour se rendre au travail (70,1 % en France métropolitaine), 6,8 % préfèrent les transports en commun (15,3 % en France).

Collectés par l’Insee auprès de l’Observatoire régional des transports (ORT), ces chiffres viennent d’être analysés par l’Observatoire économique des CCI d’Occitanie (OBSéco) et révèlent que le taux d’équipement des ménages est de 85,5 % (contre 81,4 % au niveau national). Dans le détail, ce chiffre global laisse apparaître que 48,3 % des ménages ont un seul véhicule automobile et 37,2 % en possèdent 2 ou plus. Par ailleurs, la physionomie majoritairement rurale de la région, induit des nuances en fonction des départements.

 

Des disparités géographiques logiques

Ainsi, dans les départements disposant de pôles industriels (Haute-Garonne, Hérault, Pyrénées-Orientales) la part des ménages disposant d’une voiture est en retrait de la moyenne régionale, alors que les départements ruraux affichent un taux supérieur, tels le Gers et le Tarn et Garonne, avec respectivement 91 % et 90,5 % des ménages « motorisés ». A contrario, Haute-Garonne et Hérault arrivent en tête en ce qui concerne l’utilisation des transports en commun pour se rendre au travail.


La configuration des espaces, autant que la dichotomie ville-campagne, se retrouve également dans les statistiques inhérentes aux énergies utilisées. En Occitanie 37,75 % des véhicules roulent à l’essence (40,26 % en France) et 56,36 % au diésel (contre 53,17 % sur le territoire métropolitain). Et l’OBSéco de relever que les véhicules particuliers électriques, à hydrogène ou hybrides rechargeables sont massivement concentrés (à 63 %) sur la Haute-Garonne, l’Hérault et le Gard.


Enfin, avec 101 885 immatriculations enregistrées pour des véhicules neufs au cours des neuf premiers mois de 2023, « le marché présente un profil plus dynamique que l’année précédente », notent les analystes qui signalent à cet égard une hausse de 14,6 % (+15,5 % en France). Les hausses les plus fortes, supérieures à la moyenne nationale) ont été relevées en Haute-Garonne (+18,1 %) et le Gard (+16 %). En Occitanie, les acheteurs s’intéressent de plus en plus à la voiture électrique. Les nouvelles immatriculations concernent 15,7 % de véhicules de ce type (13,4 % en France).

    À retenir :

    • 3 736 921 véhicules en circulation en Occitanie en janvier 2023
    • 101 885 immatriculations de janvier à septembre 2023 (+14,6 % par rapport à 2022)
    • 56,36 % roulent au diesel

     

    A lire également

    Cluster Totem, un nouveau pilote pour la mobilité

    Le Cluster Totem a été créé fin 2020 pour fédérer entreprises, établissements de recherche et de formation, institutionnels & collectivités, structures de développement économique, organisations professionnelles et partenaires professionnels pour développer les systèmes de transport terrestre et maritime de la région Occitanie. À sa tête, Jérôme Fontaine succède à Thierry Cammal pour un mandat de 3 ans.

    Une nouvelle majesté pour la Maison des Consuls

    Ouvert en 1994, l’hôtel La Maison des Consuls se niche sous les couverts de Mirepoix, emblématique cœur battant de la ville. Bernard Garcia a créé cet établissement 3 étoiles « en travaillant beaucoup, parce que le bâti historique était mal en point ». Pour construire son développement, il a choisi la CCI Ariège.

    Bohosita se développe au contact de la CCI Hérault

    Elle fait partie du cœur battant de Castries : connue, reconnue, incontournable, la boutique Bohosita est « en place » depuis vingt ans désormais. Ce concept-store propose vêtements, accessoires, et déco maison choisis par Valérie Ponce qui envisage désormais de donner une boutique sœur à Bohosita. La jeune femme a fait appel à la CCI pour l’accompagner dans son développement.