Skip to main navigation Skip to main navigation Aller au contenu principal Skip to breadcrumb Skip to footer

1er accélérateur des entreprises

Recherche

La renaissance du Grand Hôtel Belfry ne doit rien au miracle

Hôteliers à Paris, Catherine et Laurent Leguide apprennent en 2016 que le Grand Hôtel Belfry, réputé être le plus bel hôtel de Lourdes, est en quête d’un repreneur. Ils ont craqué sur cette architecture formidable et le potentiel associé. Pour mener à bien leur projet, ils se sont appuyés sur CCI Tarbes Hautes-Pyrénées.
VE43-HôtelBeltry-site
Partagez sur Facebook Partagez sur Twitter Partagez sur LinkedIn
Partagez par Email
Lundi 10 janvier 2022

C’est ainsi que naissent les coups de foudre, et les passions qui vont avec : « nous avons voulu lui redonner sa splendeur, sans offenser l’histoire que portent les murs ». Créé au milieu du XIXe siècle, le Grand Hôtel Belfry s’appelait originellement « L’hôtel de la Grotte ». Sans plus attendre, Catherine et Laurent Leguide entreprennent de lier leur projet de vie au renouveau de cet établissement emblématique de la cité mariale. Mais cet engagement a un coût : 3 M€ de travaux sont nécessaires, mais la promesse de l’exception est au bout du rêve.

 

Un projet de grande envergure

« Nous étions exaltés, pourtant rien n’était aux normes. En clair : il fallait tout refaire », se souvient Laurent Leguide. Le couple opte pour le pragmatisme : « nous avons décidé de découper les travaux en tranches. L’établissement rouvre (partiellement) en 2017 et permet de réaliser un CA de 500 000 €. L’équipe se constitue : 15 personnes assurent, en 2019, la première saison complète dans l’établissement rénové, rebaptisé « Belfry & Spa », qui réalise 1,6 M€ de CA… avant que n’arrive 2020, année erratique. « Nous avons mis le confinement à profit pour persévérer dans nos efforts et préparer le passage de l’hôtel en 5 étoiles. Pour cela, nous avons eu le soutien de la CCI Tarbes Hautes-Pyrénées qui, déjà, nous avait accompagnés dans notre projet de reprise, en nous aidant notamment à étayer un dossier « Pass Rebond » pour lequel nous avons été éligibles. Leur soutien s’était révélé indispensable. On peut même parler de partenariat, car ils nous apportent ce que nous ne savons pas faire et nous libèrent de ce qui pourrait nous entraver dans nos métiers », s’enthousiasme Laurent Leguide, qui voit les efforts récompensés : « malgré les contraintes subies en 2021, nous réalisons un CA de 1,3  M€. »

 

La CCI, en équipe

La CCI Tarbes Hautes-Pyrénées a notamment aidé le couple à accomplir l’ultime étape du projet. Le passage en 5 étoiles nécessite a minima la présence d’un restaurant gastronomique dans les murs. 1 M€ de travaux ont été programmés en 2022 pour équiper la cuisine et créer une vraie salle de restaurant : la CCI Tarbes Hautes-Pyrénées a sollicité et obtenu un Pass Tourisme auprès de la Région Occitanie, et le FEDER s’est engagé à donner également une contribution. 4 emplois ont été créés et 6 autres le seront prochainement : « j’ai le sentiment de travailler en équipe, tant il nous est apparu que les conseillers avaient la même ardeur que la nôtre dans l’ambition de cette renaissance ».

 

Le Belfry

    La CCI Tarbes Hautes-Pyrénées a bien compris que notre engagement dans cet endroit historique allait au-delà de l’entreprise elle-même. Nous avons le sentiment qu’ils partagent le projet et le portent avec la même intention que la nôtre : en faire une référence.

    Laurent Leguide, repreneur du grand hôtel Belfry & Spa

      A retenir :

      • 2016 : reprise du Grand Hôtel Belfry, 3 M€ de travaux à prévoir
      • 2019 : première saison complète, 15 salariés, 1,6 M€ de CA
      • 2022 : passage en 5 étoiles, 1 M€ pour un restaurant gastronomique, 10 salariés à terme