Skip to main navigation Skip to main navigation Aller au contenu principal Skip to breadcrumb Skip to footer
1er accélérateur des entreprises

Lab Connect met en relation laboratoires et entreprises

Accompagner votre innovation, trouver une expertise, accéder à une plateforme et bénéficier d’une technologie : voici les objectifs de Lab Connect, un site de recherche et de présentation des expertises, plateformes et offres de technologie des laboratoires de recherche d’Occitanie. « Cet outil est destiné à faciliter les relations avec les entreprises », précise Cyrille Munoz, responsable du service Valorisation et Relations Entreprises (VRE) porté par l’Université de Toulouse…
Lab Connect
Partagez sur Facebook Partagez sur Twitter Partagez sur LinkedIn
Partagez par Email
Imprimez
Jeudi 13 avril 2023

La culture d’excellence de l’Occitanie en matière de recherche, d’innovation et d’enseignement supérieur est connue et reconnue. Notre région est ainsi la 2e région française (hors Île-de-France) en nombre de brevets déposés en 2021, avec 972 brevets. avec 3,7 % de son PIB dédié à la R&D, l’Occitanie est la première région française dans ce domaine. C’est d’ailleurs la seule région française à dépasser l’objectif européen de 3 % du PIB consacré à la recherche. Pour gagner en efficience et en performance, la réflexion autour de la manière de faciliter la mise en relation entre le monde de la recherche et les acteurs socio-économiques est centrale. C’est là qu’intervient Lab Connect.

 

Lab Connect, hub d’innovation
Au premier abord, Lab Connect peut être considéré comme un simple annuaire des laboratoires de recherches de l’Université de Toulouse (UT), une base de données en ligne.

En réalité c’est bien plus que cela. En effet, « cette vitrine de compétences » comme l’appelle Cyrille Munoz est une porte d’entrée vers une mise en relation avec les laboratoires. « C’est un outil autour duquel nous construisons - avec mon service ‘Valorisation et Relations Entreprises’ - un périmètre de la recherche publique ».

Et d’ajouter, « nous avons pour mission première de développer les interactions entre les unités de recherche (laboratoires de recherche) des établissements de l'UT et les acteurs socio-économiques.

Nous accompagnons donc l'entreprise depuis la définition de son besoin jusqu'à la mise en relation avec l'équipe de recherche ou la plateforme de recherche la plus pertinente, en lien avec les établissements (membres) d'enseignement supérieur concernés ». Et le but de cette mise en relation est double, « nous souhaitons dynamiser et mettre de l’innovation dans les entreprises et, pour les labos, trouver des financements pour les thèses par exemple. »


Exemples de connections
De belles mises en relations ont déjà vu le jour :

« Nous avons créé un lien entre LARA Seppia (laboratoire de recherche en audiovisuel) et une entreprise de fabrication de matériels intelligents pour une étude de design d’usage appliquée à l’utilisation smartphone. Entre LCA (Laboratoire de chimie agro-industrielle) et une entreprise de microalgues pour un projet collaboratif sur l’identification de molécules d’intérêt. Ou encore entre CESBIO (Centre d'Études Spatiales de la Biosphère) et trois Pôles de compétitivité pour un projet de guichets financiers ». L’équipe d’Ingénieurs d’affaires de ce service a réalisé 150 mises en relation entre 2019 et 2022 et a rencontré 260 acteurs socio-économiques. « En matière d'ambition, nous tablons sur une hausse de +20 % à 4 ans, de 60 % pour les contrats de prestation par les plateformes, de 100 % du nombre de Cifre (convention industrielle de formation par la recherche) à 4 ans », conclut Cyrille Munoz.

Enfin, en termes de recherche partenariale en Occitanie ouest, un taux de co-publications de 9,5 % avec des entreprises privées et plus de 362 bourses CIFRE en cours d’exécution en 2021 ont été enregistrés. Et entre 2015 à 2019, l’Université de Toulouse et le CNRS ont, à travers leurs unités communes, généré plus de 1 300 contrats bilatéraux de recherche avec des partenaires socio-économiques ce qui place l’Occitanie à la 3e place nationale pour la création de LabCom (laboratoires communs) avec 15 % des projets retenus et plus de 30 laboratoires communs en activité.
 

 

Nous accompagnons donc l'entreprise depuis la définition de son besoin jusqu'à la mise en relation avec l'équipe de recherche ou la plateforme de recherche la plus pertinente, en lien avec les établissements (membres) d'enseignement supérieur concernés.


Cyrille Munoz, responsable du service Valorisation et Relations Entreprises (VRE) porté par l’Université de Toulouse

À retenir :
•    2 172,3 Md€ de valeur ajoutée produite en 2021 en France métropolitaine
•    161,6 Md€ en Occitanie, 4e région française
•    + 167,2 % depuis 1990, +7,6 % entre 2020 et 2021
•    69,8 % : part des services sur le total de valeur ajoutée produite en Occitanie

 

A lire également

Valeur ajoutée en Occitanie : une progression soutenue

La valeur ajoutée représentant le supplément de valeur qu’une entreprise apporte aux biens qu’elle transforme, le volume global produit en France en 2021 a été estimé à 2 172,3 Md€ pour la France métropolitaine. Avec 161,6 Md€, soit 7,4 % du montant national, l’Occitanie se hisse au 4e rang des régions métropolitaines.

Stop ou encore ?

L’Observatoire économique des CCI d’Occitanie (OBSéco) a publié récemment sa note de conjoncture trimestrielle. Réalisée auprès de plus de 4 800 chefs d’entreprise de notre région, sa lecture confirme que 2023 restera une année délicate et sera marquée par un net ralentissement de la croissance.

Idéespa, loué soit le confort

Partant d’un équipement de confort en vogue reposant sur un marché encore ouvert, l’installation d’un jacuzzi-spa à domicile, Chloé Périllon a eu l’idée singulière de proposer à la location cet article de plus en plus convoité, mais qui reste un peu onéreux pour une acquisition. La CCI Hérault accompagne cette jeune femme qui explore cette voie aussi astucieuse que peu investie.