Skip to main navigation Skip to main navigation Aller au contenu principal Skip to breadcrumb Skip to footer
1er accélérateur des entreprises

Les chefs d’entreprise d’Occitanie au Parlement européen

Le Parlement européen des entreprises (PEE) est le plus grand événement au niveau européen donnant directement la parole aux entrepreneurs. Le 14 novembre, plus de 700 entrepreneurs européens (dont 6 d’Occitanie) ont eu l’occasion de se sentir membres du Parlement européen pendant une journée en siégeant dans l’hémicycle de Bruxelles, en débattant et en votant des résolutions politiques. Témoignages à chaud de trois participants.
parlement europeen entreprises
Partagez sur Facebook Partagez sur Twitter Partagez sur LinkedIn
Partagez par Email
Imprimez
Lundi 27 novembre 2023

Né du constat qu’il peut exister un sentiment de décalage démocratique entre les institutions européennes et les principaux acteurs de la croissance économique que sont les entrepreneurs, le Parlement européen des entreprises vise à donner la parole aux entrepreneurs et à faire savoir aux décideurs politiques ce que la communauté des affaires attend d’eux. Il est organisé tous les deux ans par Eurochambres en collaboration avec CCI France et le Parlement européen.

 

Le Parlement européen des entreprises qu’a pu découvrir la délégation d’entrepreneurs occitans le 14 novembre était composé du même nombre d’entrepreneurs que de députés européens. Pour les entreprises participantes, pouvoir siéger dans ce cadre aussi prestigieux que méconnu est le moyen de découvrir le fonctionnement réel des débats européens. Mais aussi de toucher du doigt que, au Parlement comme dans une entreprise ou dans une relation commerciale, parvenir à un accord n’est pas toujours facile. Outre les entrepreneurs, l’événement accueillait des invités des institutions européennes, des représentants des chambres de commerce et d’industrie…

 

Après l’ouverture de l’événement, au cours de laquelle Ursula von der Leyen, Présidente de la Commission européenne, est intervenue, une présentation a été proposée sur la thématique « Libérer le potentiel du marché unique des compétences et du capital humain ». Un déjeuner de réseautage a suivi et a été l’occasion de débats entre entrepreneurs au terme desquels a été organisée une session de vote. Le process a été le même autour du sujet de travail « Renforcer la compétitivité de l'Europe en période d'incertitude ». La clôture de l’événement est intervenue en fin d’après-midi.

 

Des témoignages riches d’enseignements


Président de la CCI Tarn et référent en charge de l’Europe et de l’international à la CCI Occitanie, Michel Bossi conduisait cette délégation Occitanie organisée par le Réseau Entreprise Europe. « J’accompagne des entreprises à Bruxelles depuis 15 ans. Ce n’est donc pas une chose que je découvre. Pour autant, j’y prends toujours autant d’intérêt de plaisir. Cette fois encore, le déplacement a été très positif pour plusieurs raisons. D’abord parce que c’est toujours intéressant d’accompagner des entreprises au cœur du centre de décision de l’Europe, de leur faire découvrir comment l’Europe fonctionne et de leur montrer comment les choses se passent sur place. En effet, l’image que certains en donnent parfois n’est pas la réalité… L’Europe est en train d’avancer et a beaucoup évolué, notamment depuis la crise Covid puis de la guerre en Ukraine. Le monde économique ne connaît pas assez l’Europe et son fonctionnement. La réglementation est souvent vécue comme subie alors que les entreprises peuvent interagir avec les travaux de la Commission. Et autant ces actions de lobbying sont bien comprises des pays scandinaves par exemple, autant nous avons quelques longueurs de retard dans la manière de fonctionner avec Bruxelles. Ce type de déplacements et les actions du réseau Entreprises Europe y contribuent. Je me félicite aussi de la forte délégation française à Bruxelles, avec notamment le Président de CCI France, Alain Di Crescenzo. L’Europe fait des efforts mais pas assez. Il faut aller plus loin ! À la question du Parlement “Trouvez-vous que l’Europe interagit suffisamment avec les entreprises “, la majorité des 700 chefs d’entreprise présents a répondu par la négative. Cette volonté du Parlement d’aller plus vers le monde économique fait partie des changements, très positifs, que j’ai notés. »

 

Des attentes de diverses natures


Carine Redon est la Directrice Générale de Nylis Composites, entreprise spécialisée dans la création, la modélisation et la réparation de matériaux plastique. Études, réparation, moulage corps creux, moulage au contact, moulage sous vide, moulage par projection… : cette entreprise basée à Quillan est experte en plasturgie. Elle faisait partie des 6 chefs d’entreprise d’Occitanie à prendre part à ce déplacement. « La plasturgie a été frappée de plein fouet par l’inflation du prix de l’électricité et du pétrole. Nous étions donc en recherche de solutions à l’échelle de l’Europe pour nous approvisionner à meilleur coût. En parallèle, nous sommes très sensibles au sujet de la formation : si l’on veut réindustrialiser la France, il faut former les talents pour cela ! J’allais donc au Parlement avec des attentes concernant directement Nylis Composites, d’autres nous concernant moins directement et, enfin, pour me faire un avis sur le fonctionnement du Parlement et l’écoute accordée aux petites entreprises. J’en reviens confiante sur ce dernier point à travers un exemple : le Compte rendu de la session appelait des remarques des chefs d’entreprise : elle a été modifiée. Plus largement, l’Europe est une opportunité face à laquelle les entreprises ne sont pas seules. Bravo à la CCI Occitanie pour l’engagement de ses élus et de ses équipes, pour ses actions et son soutien. Ne changez rien : continuez ! ».

 

Numérique, formation et compétences


Adrien Engelmajer intervient lui dans un tout autre secteur d’activité. Fondateur et CFO de Midgarr-Freya Games, il est, avec son équipe, un expert de la 3D temps réel. Réalité virtuelle, réalité augmentée, simulateur et configurateur 3D, serious/advert games, formation/consulting/audit… sont autant de facettes de l’expertise de l’entreprise. « Je connaissais la CCI depuis longtemps en tant qu’étudiant mais je découvre le réseau en tant que chef d’entreprise. Il faut rappeler que les élus sont des bénévoles qui s’engagent pour les entreprises, les territoires,… : une démarche très appréciable au service de l’intérêt général. Ce déplacement rassure quant au fonctionnement du Parlement. Oui, on y travaille ; oui, on y débat ; oui, on y considère le rôle des PME -ce qui n’est pas une option mais une obligation au vu du poids économique de celles-ci. Le travail de mise en relation avec l’Europe fait par la CCI Occitanie, la CCI Tarn mais aussi CCI France est efficace. Félicitations à toutes leurs équipes et à leurs conseillers du réseau Entreprise Europe. Sur des sujets comme ceux que nous traitons, le numérique pour résumer, l’échelon européen est majeur. Idem sur les aspects compétences et formation de celui-ci, qui nous intéressaient particulièrement. Présidents de commission, commissaires européens… : ils ont répondu de manière précise et construite aux questions des chefs d’entreprises présents. C’est très intéressant comme expérience et comme enseignement. »
 

 

Le monde économique ne connaît pas assez l’Europe et son fonctionnement. La réglementation est souvent vécue comme subie alors que les entreprises peuvent interagir avec les travaux de la Commission. Ce type de déplacements et les actions du réseau Entreprises Europe contribuent à cette meilleure compréhension mutuelle.

Michel Bossi, Président de la CCI Tarn et référent en charge de l’Europe et de l’international à la CCI Occitanie

Le travail de mise en relation avec l’Europe fait par la CCI Occitanie, la CCI Tarn mais aussi CCI France est efficace. Félicitations à toutes leurs équipes et à leurs conseillers du réseau Entreprise Europe.

Adrien Engelmajer, fondateur et CFO de Midgarr-Freya Games

 

L’Europe est une opportunité face à laquelle les entreprises ne sont pas seules. Bravo à la CCI Occitanie pour l’engament de ses élus et de ses équipes, pour ses actions et son soutien. Le réseau ne doit rien changer mais continuer !

Carine Redon, Directrice Générale de Nylis Composites

Au cœur du réseau Entreprise Europe avec… Émilie Vicq

Nom de code : SWEEN France (South West Enterprise Europe Network France). Derrière cet acronyme, on retrouve les femmes et les hommes qui mettent en action la volonté de l’Europe de structurer son soutien aux TPE/PME pour le quart Sud-Ouest de notre pays. Coordinatrice du Réseau Entreprise Europe pour le quart Sud-Ouest, qui regroupe les deux plus grandes régions et concentre 800 000 entreprises, Émilie Vicq en est aussi une mémoire au sein de la CCI Occitanie puisqu’elle intervient au sein du réseau depuis la création de celui-ci.

Cytea Bio soigne sa croissance avec le Réseau Entreprise Europe

Marc Criton est docteur en pharmacie spécialiste en chimie thérapeutique, professeur d’université, chercheur et, depuis 2020, chef d’entreprise. Il a en effet créé Cytea Bio dans l’intention de développer des cellules destinées à s’attaquer au cancer. L’entreprise est accompagnée par le Réseau Entreprise Europe depuis 2022 pour accélérer son développement.  

Infinite Orbits choisit la planète "Réseau Entreprise Europe"

Prolonger la durée de vie des satellites pour limiter la multiplication et la prolifération des déchets spatiaux est l’objectif de la start-up toulousaine Infinite Orbits, qui s’appuie sur des engins spatiaux innovants propulsés par un logiciel de navigation autonome basé sur la vision. Aidée par Le Réseau Entreprise Europe, elle a intégré l’accélérateur EIC (Conseil européen de l’innovation).