Skip to main navigation Skip to main navigation Aller au contenu principal Skip to breadcrumb Skip to footer
1er accélérateur des entreprises

Les défaillances d’entreprises en recul malgré la crise sanitaire

En 2021, avec 2 221 dossiers enregistrés, les défaillances d’entreprises (redressements et liquidations judiciaires) sont en recul de 16,2 % au regard de l’année 2020, soit un rythme de baisse sensiblement plus élevé que les -11,8 % enregistrés au niveau national.
VD-justice-vignette
Partagez sur Facebook Partagez sur Twitter Partagez sur LinkedIn
Partagez par Email
Imprimez
Vendredi 11 mars 2022

En Occitanie, la baisse du nombre de défaillances d’entreprises concerne essentiellement la tranche des « 50 salariés et plus » (6 cas relevés en 2021, soit -66,7 % par rapport à 2020) et la tranche des « moins de 10 salariés » (2 094 constats en 2021, soit -17,1 % par rapport à 2020). En revanche le nombre de défaillances a progressé pour la tranche des « 10 à 49 salariés » (121 défaillances en 2021, soit +14,2 % au regard de 2020). L’Observatoire Économique (OBSéco) de la CCI Occitanie relaie ces chiffres collectés par la base de données du groupe Altarès et commente : « Après avoir comptabilisé plus de 6 000 défaillances en 2013, la région Occitanie est redescendue depuis l’année 2017 sous la barre des 5 000 défaillances ».

 

D’un territoire à l’autre, des variations
Des disparités géographiques existent et, on le devine, les départements où la concentration d’entreprises est la plus élevée sont les plus impactés : avec 578 défaillances enregistrées en 2021, l’Hérault concentre 26 % des fermetures d’entreprises ; la Haute-Garonne 20,9 % avec 465 défaillances. Avec le département du Gard qui cumule 285 procédures, ces trois départements concentrent près de 60 % des défaillances d’entreprises de la région. De la même façon, des nuances existent en fonction des secteurs d’activité des entreprises concernées. Les trois secteurs les plus affectés en Occitanie sont respectivement, le bâtiment avec 514 défaillances (23,1 % du total), le commerce de détail avec 286 dossiers (12,9 % de l’ensemble) et la restauration avec 187 défaillances (8,4 %), qui cumulent 44 % des défaillances. En revanche, certains secteurs affichent de bons résultats dans notre région, comme les services, dont les défaillances (868 en chiffre absolu) sont en retrait de 26,1 % par rapport à 2020, le commerce (gros et réparation de véhicules) – 15,7 %, l’agriculture (forêt, culture élevage) -14,6 %. Au final, le rythme de baisse des défaillances (16,2 %) est plus rapide en Occitanie qu’en France métropolitaine (12 %), sur la période considérée (2020-2021).

    À retenir :

    • 2 221 dossiers de défaillances en 2021, soit – 16,2 % par rapport à 2020
    • 44 % concernent le bâtiment, le commerce de détail et la restauration
    • 60 % des défaillances cumulées entre l’Hérault, la Haute-Garonne et le Gard

    Commerce extérieur : reprise encourageante en 2021

    La crise sanitaire engagée en 2020 n’a pas épargné les échanges internationaux. Le rebond d’activité enregistré en 2021 a été profitable à l’Occitanie. Importations et exportations ont repris sur un rythme d’autant plus satisfaisant que notre région est la deuxième de France au regard du solde qui se dégage de la relance des échanges.

    Protection de l’environnement : en Occitanie, les industriels s’impliquent

    En Occitanie, les entreprises de plus de 20 salariés ont engagé 82,20 M€ d’études et investissements et 108,30 M€ de dépenses courantes, pour protéger l’environnement. Recueillis par l’Insee en 2019, et analysés en 2021, ces chiffres viennent d’être rendus publics par l’Observatoire Économique (OBSéco) d’Occitanie.