Skip to main navigation Skip to main navigation Aller au contenu principal Skip to breadcrumb Skip to footer

1er accélérateur des entreprises

Recherche

Les grues SERAM soulèvent (aussi) l’enthousiasme

Co-inventeur de ce système de grue avec contrepoids à l’arrière, dont les brevets ont été déposés en 1984, Joaquim Sémis a été directeur technique de cette entreprise catalane avant d’en partir puis d’en devenir le PDG. Les grues équilibrées hydrauliques Seram se sont d’abord imposées sur les chantiers de recyclage en France et, désormais, largement à l’international.
VE35-Seram
Partagez sur Facebook Partagez sur Twitter Partagez sur LinkedIn
Partagez par Email
Mardi 14 septembre 2021

Joaquim Sémis a racheté l’entreprise en 2016 et, avec un enthousiasme intact, il vante les avantages de ces engins utilisés pour la manutention du recyclage de ferraille, de bois, des centres de tri et pour les activités portuaires. « Ces grues, dont le poids de la flèche est totalement équilibré, permettent de lever uniquement la charge. Cela représente 50 % d’économies d’énergie par rapport à une grue électrique conventionnelle », explique cet hydraulicien de métier. « Et nos grandes flèches, jusqu’à 25 mètres, peuvent aller chercher les matériaux dans un vaste rayon d’action, ce qui évite des allers-retours de camions sur les grands chantiers. C’est encore un facteur d’économies » poursuit Joaquim Sémis, PDG de l’entreprise. 1 150 grues Seram sont en activité et elles ont séduit les plus grands groupes comme Derichebourg, Paprec, ArcelorMittal, GDE recyclage, Praxy ou encore Decons. Entièrement conçues et fabriquées sur le site de Perpignan qui s’étale sur 24 000 m2 au Polygone nord, elles sont bien implantées en Europe, notamment en Espagne. Elles ont aussi rejoint les Amériques, du Nord et du Sud, le Japon, l’Australie, le Moyen-Orient, la Russie…

 

Avec l’aide de la CCI Pyrénées-Orientales

Commercial infatigable, le PDG est présent sur les grands salons, avec le soutien de la Chambre de commerce et d’industrie. « J’étais pour la première fois à Ecomondo en Italie en novembre 2019. L’opération a été rentable puisque nous avons vendu pour 1 M€ de matériel. Juste après, nous étions présents aussi à Métal Expo à Moscou. Là, je reviens de Budapest et d’Istanbul. Et je suis allé récemment au Mexique relancer ce marché grâce à l’aide de la CCI qui facilite les démarches à l’export en nous mettant par exemple en relation avec des interprètes ». L’accompagnement de la CCI a été précieux aussi pour diminuer la facture énergétique de l’entreprise, réduire la CSPE et bénéficier de la prime énergie pour l’achat de variateurs. « L’an passé, nous avons changé toutes les ampoules de l’usine pour des leds, illustre encore le patron. Résultat, j’ai économisé 2 000 € d’électricité alors que nous avons produit davantage de grues que l’année précédente. » Cette activité à la hausse a permis l’ouverture d’un nouveau site en février 2020, à Rivesaltes, qui est dédié à la remise à neuf des grues. Cet agrandissement s’est traduit par l’embauche de 20 personnes.

 

SERAM

Je suis récemment allé au Mexique, pour relancer ce marché grâce à l’aide de la CCI qui facilite les démarches à l’export et nous met en relation par exemple avec des interprètes.

Joaquim Sémis, PDG de Seram

À retenir :

  • 22 grues et 8 convoyeurs fabriqués en 2020 (33 grues en 2019, 29 grues en 2018)
  • 10 M€ en 2020, 16 M€ de chiffres d’affaires en 2019 contre 10,80 M€ en 2018
  • 90 salariés travaillent sur les sites de Perpignan et Rivesaltes