Skip to main navigation Skip to main navigation Aller au contenu principal Skip to breadcrumb Skip to footer

1er accélérateur des entreprises

Recherche

Lestagri-Euromasse, une entreprise qui prend du poids

C’est un marché de niche pour un produit pourtant essentiel, mais longtemps ignoré. Après avoir observé, Gilbert et Julien Noguès sont devenus inventeurs : ils ont mis au point un contrepoids qui empêche les tracteurs agricoles de basculer, ou de se soulever, quand ils tractent des équipements qui pourraient menacer l’équilibre de l’attelage. Lestagri-Euromasse est né de ce coup de génie, en 2009.
VR38-Lestagri-Euromasse
Partagez sur Facebook Partagez sur Twitter Partagez sur LinkedIn
Partagez par Email
Lundi 10 mai 2021

VR38-Lestagri-EuromasseDans l’absolu, attelés à un tracteur, herses, socs, épandeurs… ne posent pas de problème quand ils sont utilisés sur terrain plat. En revanche, dans les champs en dévers latéral, en montée, en descente, leur poids peut provoquer une instabilité qui fait perdre de l’adhérence aux roues motrices et met en péril la sécurité du conducteur. Naguère, certains agriculteurs optaient pour un mode d’équilibrage empirique qui s’apparentait au bricolage, en s’essayant à caler des contrepoids divers… et souvent mal répartis. Dans la famille Noguès, Gilbert, le père, et Julien, le fils, ont réfléchi à cette question d’autant plus aiguë dans une région au relief parfois compliqué. Dans leur atelier de Beaumont de Lomagne (82) ils ont mis au point un lest qui, d’une part exerce la bonne pression au bon endroit, et d’autre part que l’agriculteur peut fixer, ou ôter aisément. Dans l’intention, la famille Noguès mise sur le « made in France ». La société Euromasse voit le jour après le dépôt d’un premier brevet, en 2009. Mais Gilbert et Julien Noguès affinent leur procédé. D’autres brevets sont déposés. L’acier (français, bien sûr) entre dans la composition des masses qui deviennent modulables, de plus en plus sécurisées et adaptables à toutes les marques de tracteurs. La société prend le nom de Lestagri, s’installe près de Montauban en 2013, et prend la forme d’une success story.

 

Un développement à l’international

Aujourd’hui, Gilbert et Julien Noguès ne sont plus seuls : 6 salariés constituent l’équipe qui a permis au CA de passer de 1 M€ en 2016, à 1,70 M€ en 2019, en hausse pour 2020. Les concessionnaires français ne sont pas les seuls à s’intéresser à ce procédé ingénieux. Lestagri a déjà séduit un distributeur en Hollande qui permet à l’entreprise de réaliser 30 % de son chiffre à l’export, et des négociations sont en cours avec des Italiens, des Espagnols… Les ateliers originels sont devenus trop étroits, et Lestagri vient de faire construire un entrepôt de 2 500 m2, qui a été inauguré en septembre 2020, sur la commune de Bourret, près de Montauban, équipé d’un tunnel de peinture et d’une zone d’assemblage. « Seuls, nous n’aurions jamais mené à bien ce déménagement, ou alors, il nous aurait fallu beaucoup plus de temps. La CCI Tarn-et-Garonne nous a considérablement facilité la procédure et, en outre, nous a permis d’accéder à des financements dont nous ignorions jusqu’à l’existence », s’enthousiasme Julien Noguès. « Pour un investissement de 800 000 €, nous avons obtenu une subvention d’aide agri-innovation de 40 000 €, et notre conseillère a ouvert des démarches pour un Pass Occitanie qui devrait bien nous aider pour l’achat d’équipements ».

Julien Noguès n’entend pas en rester là : « A cette occasion, j’ai découvert les potentialités d’une CCI en termes de soutien. Nous envisageons sérieusement de faire des formations et de solliciter un accompagnement pour développer notre stratégie commerciale à l’export ».

À retenir :

  • 1,70 M€ de CA en 2019, en hausse en 2020
  • 30 % du CA à l’export
  • 800 000 € d’investissement dans un nouveau bâtiment en 2020

À l’occasion de ce déménagement, j’ai découvert que la CCI pouvait nous accompagner dans tous les aspects de la vie de l’entreprise.

Julien Noguès, co-créateur de la société Lestagri-Euromasse