Skip to main navigation Skip to main navigation Aller au contenu principal Skip to breadcrumb Skip to footer

1er accélérateur des entreprises

Recherche

Microtec accélère le temps avec France Relance

Avant même la crise de la Covid-19, Microtec avait décidé d’un plan d’investissement pour recouvrer sa souveraineté d’approvisionnement en ne dépendant plus de fournisseurs étrangers. Lauréate en Occitanie du plan France Relance et de son volet « Soutien à la relocalisation d’activités stratégiques », baptisé Résilience, Microtec a pu financer et déployer cette nouvelle organisation presque dix fois plus vite que prévu.
MICROTEC ACCÉLÈRE LE TEMPS AVEC FRANCE RELANCE
Partagez sur Facebook Partagez sur Twitter Partagez sur LinkedIn
Partagez par Email
Mercredi 31 mars 2021

Quelques semaines après « l’amarsissage » de ses cartes électroniques dans les entrailles de la Supercam, en compagnie des composants d’autres entreprises d’Occitanie, Microtec change à nouveau d’espace-temps. Grâce aux 650 000 € de subventions reçues dans le cadre de France Relance, l’entreprise a pu financer un investissement global de près d’1,50 M€. « Cette aide nous a clairement permis d’accélérer sur notre plan d’investissement pour créer une salle blanche avec de nouvelles machines et cela presque dix fois plus vite que nous l’avions envisagé » explique Fabrice Marchese, président de cette PME spécialisée en électronique haute fiabilité intervenant pour des clients à la valeur de label en termes de sécurité, d’exigence, de criticité… « Nous travaillons en effet principalement pour les secteurs spatial, aéronautique, défense, médical… Autant de secteurs dont le caractère hautement sensible et stratégique s’est brusquement rappelé à notre pays depuis un an… Avant même cet épisode de pandémie, dévastateur pour l’économie mondiale, notre conviction était que le concept de haute fiabilité devait être globalisé pour, à la fiabilité technologique, ajouter la fiabilité d’approvisionnement. Nous entendions donc faire le nécessaire pour garantir cela à nos clients et au marché. En parallèle, nous avions la volonté de pouvoir poursuivre notre trajectoire vers le best cost et avoir la capacité à produire des séries plus importantes même si nous avons vocation à demeurer sur des petites et moyennes séries. Les nouveaux outils, et les recrutements associés, vont nous permettre d’y parvenir toute en réduisant notre empreinte carbone grâce à des machines de dernière génération. Des machines Made in France, bien sûr, par souci de cohérence par rapport au fait que nous avons bénéficié d’argent public » détaille Fabrice Marchese.

À retenir : 

  • CA 10 M€ en 2020
  • 110 personnes (21 embauches prévues en 2021 et 50 à horizon 2025)
  • 2018 : nouveau site industriel de 3 200 m2 inauguré à Ramonville (investissement d’un montant de 2,80 M€)
  • 650k€ de subventions au titre France Relance pour un investissement d’environ 1,50 M€