Skip to main navigation Skip to main navigation Aller au contenu principal Skip to breadcrumb Skip to footer

1er accélérateur des entreprises

Recherche

Pella Roca, la parenthèse nature près de chez soi

Au cœur du Quercy blanc, Isabelle Sanchez et Maxime Cojan développent un tourisme de proximité, respectueux de l’environnement. Depuis 2015, « Pella Roca » accueille ainsi les citadins en quête de nature dans leur cocon arboré, idéal pour déconnecter. L’entreprise a, elle, choisi de se connecter à la CCI Tarn-et-Garonne.
VE35-PellaRoca
Partagez sur Facebook Partagez sur Twitter Partagez sur LinkedIn
Partagez par Email
Mardi 14 septembre 2021

Dans une autre vie, Isabelle Sanchez dirigeait une galerie d’architecture et de design à Toulouse. Son mari, lui, était ingénieur informatique. Animé par l’envie d’entreprendre, le couple souhaitait construire son propre projet. Un projet « petit », proche des gens et de la nature, avec une forte dimension écologique.  « Nous avons découvert l’écotourisme lors d’un séjour au Brésil, il y a une dizaine d’années, ça nous correspondait parfaitement », explique ainsi Isabelle Sanchez. Au départ, il a fallu trouver le terrain et convaincre les financeurs. « Si nous avons été très bien accueillis par la municipalité et l’intercommunalité Pays Midi-Quercy, les banques étaient frileuses. Mais nous avons eu l’appui de la CCI Tarn-et-Garonne. Les experts ont pris le relais pour nous aider à monter les dossiers de financements publics et nous mettre en contact avec les bons interlocuteurs », souligne Isabelle Sanchez.

 

L’environnement avant tout

Isabelle Sanchez et Maxime Cojan ouvrent Pella Roca en 2015 avec 2 cabanes bâties en autoconstruction, grâce à l’aide d’un artisan. Aujourd’hui, le site dispose de quatre chalets perchés dans les arbres, tous équipés de spa. « Nos choix sont guidés par le souci environnemental. Les cabanes sont très bien isolées, chauffées avec des poêles à bois et par de la sciure de bois récupérée, tout comme les bains nordiques. Pour les repas, nous travaillons uniquement en circuit court, avec des producteurs locaux, dans une logique de permaculture et de zéro déchet », détaille Isabelle Sanchez. L’an dernier, Pella Roca a dû fermer ses portes en raison de la crise sanitaire. Mais Isabelle et Maxime ont équipé le site d’une quatrième cabane et bénéficié une nouvelle fois de l’accompagnement de la CCI pour monter le dispositif « Pass rebond ». « Cela nous a permis d’investir notamment dans une poche pour récupérer les eaux de pluie et pour développer notre communication numérique grâce à un reportage photo », assure encore Isabelle Sanchez. Véritable success story, Pella Roca affiche complet sur les prochains mois. Le développement de l’activité passe maintenant par des partenariats avec des entreprises locales pour offrir des bons cadeaux aux salariés. Et si la quatrième cabane a permis de pérenniser quatre emplois, pas question de se développer plus. Le couple souhaite garder des équipements à taille humaine. Et offrir ainsi aux gens du coin, un vrai espace de détente, près des biches, des oiseaux et des chênes tortueux du Quercy.

 

Pella Roca

 

Nous avons à nouveau fait appel à la CCI Tarn-et-Garonne pour monter le dispositif « Pass rebond ». Ce dernier nous a permis d’investir notamment dans un système de récupération des eaux de pluie et dans le développement de notre communication numérique grâce à un reportage photo.

Isabelle Sanchez, cofondatrice et dirigeante de Pella Roca

À retenir :

  • 2015, création de Pella Roca à Labastide-de-Penne
  • 4 cabanes
  • 4 employés