Skip to main navigation Skip to main navigation Aller au contenu principal Skip to breadcrumb Skip to footer
1er accélérateur des entreprises

Rencontre avec .... Michel Bossi, Président de la CCI Tarn

Comme annoncé lors de sa campagne et de l’AG d’installation, Jean-François Rezeau est allé à la rencontre des Présidents de CCI territoriales dans les 13 départements de notre région pour présenter les éléments de la feuille de route à co-construire pour la mandature. L’interview qui suit rend compte synthétiquement d’une partie de ses échanges avec Michel Bossi.
VR50-MBossi-vignette
Partagez sur Facebook Partagez sur Twitter Partagez sur LinkedIn
Partagez par Email
Imprimez
Jeudi 15 septembre 2022

Qu’attend votre CCI de la CCI Occitanie ?

Michel Bossi : Avec la baisse considérable de ressources fiscales que nous avons subie depuis 10 ans, nous avons consacré beaucoup trop d’énergie à nous restructurer ; il est aujourd’hui indispensable que le réseau des CCI obtienne de l’État un peu de stabilité et de visibilité sur notre ressource fiscale pour revenir enfin à un mode projet. Avec une baisse de plus de 50 % de nos ressources en 5 ans et pour générer de nouvelles ressources propres, nous avons entamé une vraie métamorphose d’une « CCI service public » vers une « CCI service marchand » plus autonome financièrement et plus agile. L’offre SoluCCIo régionalisée que nous avons créée propose aujourd’hui aux entrepreneurs une large gamme de produits avec un haut niveau d’expertise. La coordination de l’offre SoluCCIo doit se poursuivre. Au-delà de la poursuite des mutualisations des fonctions support, nos attentes vis-à-vis de la CCI de région peuvent être résumées comme suit :

  • Soutenir le cas échéant les projets et actions de la CCI Tarn.
  • Attribuer les ressources suffisantes pour les dossiers transversaux.
  • Représenter le réseau auprès des instances régionales et nationales.
  • Privilégier la fluidité dans les échanges CCI Territoriale/CCI Occitanie.

 

Quelles sont les actions prioritaires que vous souhaitez engager pour votre territoire ?

MB : Depuis toujours, nous avons une certitude : notre plus grande valeur ajoutée est la proximité. L’histoire - et les crises successives que nous venons de traverser - nous ont donné raison. L’État lui-même nous a désignés comme le premier interlocuteur des entreprises et la Chambre régionale des comptes a même salué l'action de la CCI Tarn pendant la crise sanitaire. Je souhaite continuer à restaurer l’image de notre CCI, elle doit être reconnue pour son action, son ambition mais surtout sa performance et son efficacité. Je souhaite plus globalement, qu’ensemble, nous construisions une CCI offensive, innovante, entreprenante, restructurée sur son cœur de métier : l’accompagnement de l’entreprise.

 

Demain, les combats seront nombreux : hausse des tarifs de l’énergie, difficultés d’approvisionnement en matériaux et matières premières, problèmes de recrutement… Les batailles futures, nous les mènerons collectivement, grâce à nos PARTENARIATS, à la qualité des relations que nous avons instaurées avec les élus locaux, les parlementaires, les fédérations professionnelles, les syndicats professionnels et l’État. Nous devons conserver un territoire d’entrepreneurs engagés, solidaires, bâtisseurs et créateurs de valeurs et d’emplois, capables de conquérir les marchés à l’international.

 

Notre CCI doit être au cœur de l’accompagnement de cette dynamique :

  • Tout d’abord, en étant aux côtés des créateurs et des repreneurs d’entreprises en tout point du territoire.
  • En apportant un appui particulier pour la transmission dont les enjeux sont primordiaux pour nos territoires à dominante rurale.
  • En accompagnant les entreprises sur le chemin de la transition, des mutations qu’elles soient industrielles, numériques, énergétiques, environnementales…
  • En poursuivant l’accompagnement de chaque filière, chaque entreprise dans des démarches pérennes, responsables et durables. Je pense à tous les sujets qui préoccupent nos entreprises, tous résolument tournés vers l’avenir : la dynamisation des filières industrielles et la réindustrialisation, le tourisme, les enjeux du commerce en centre-ville ou en bourg-centre…
  • En recentrant nos actions sur le capital humain, en valorisant le travail des femmes et des hommes dans l’entreprise et en attirant les jeunes talents dans les secteurs d’avenir. Nous continuerons à nous y employer, en améliorant encore nos capacités d’accueil au sein de nos services formation et nos écoles en construisant deux nouveaux campus de formation à Albi et Castres mais aussi en consolidant notre pôle automobile à Albi.
  • Enfin, nous maintiendrons notre soutien aux équipements structurants du Tarn : l’aéroport de Castres-Mazamet, la nouvelle autoroute Castres Toulouse A69 et son ouverture vers la Méditerranée, le prolongement de l’A68 vers et au-delà de Rodez.

 

Comment la concertation et les synergies au sein du réseau, peuvent et doivent bénéficier au développement de l’ensemble de l’Occitanie ?

MB : Les diverses crises que nous venons de traverser ont eu deux effets positifs. Les CCI ont pu conforter leur rôle de pilier de l’économie mais surtout elles peuvent enfin évoluer au sein d’un véritable réseau.

 

Il convient de continuer à structurer et à améliorer encore la solidité de ce réseau sur le plan régional :

  • En impliquant davantage élus et collaborateurs et en fluidifiant la communication interne.
  • En mutualisant les bonnes pratiques qui doivent être ouvertes à tous.
  • En partageant les remontées terrain.
  • En assurant une parfaite concertation de nos actions respectives pour éviter une concurrence inutile entre territoires.
  • En impliquant chaque CCI territoriale au sein des nombreux groupes de travail sur les thématiques fortes du moment comme l’hydrogène ou sur les thèmes transverses comme l’international ou l’Europe.

Soyons tous acteurs de l’économie…d’énergie

Aux effets annoncés de longue date du réchauffement climatique et à la nécessité de réduire notre impact carbone s’ajoute aujourd’hui une situation géopolitique inédite qui fait peser un risque majeur de pénurie d’énergie dès cet hiver. Après l’annonce par le Président de la République d’un plan de sobriété énergétique dont l’objectif est une réduction de 10 % de la consommation énergétique nationale d’ici 2024, la Première ministre a, elle, évoqué la possibilité d’un rationnement des entreprises en cas d’hiver très rigoureux.

Trott’Life, une histoire qui galope

Venue du bâtiment, Anaïs Renaudeau a opéré une reconversion dans le tourisme vert. Elle a bâti son projet sur une idée originale : des trottinettes électriques tout terrain permettant de parcourir, de façon ludique et sportive, les paysages de Saint-Just, près de Lunel. La CCI Hérault est à ses côtés pour accompagner Trott’ Life, son entreprise naissante et prometteuse.

Faim d’entreprendre avec la CCI Tarn

Peut-être doit-il à ses origines suédoises une méthode de gestion participative et inclusive à l’attention de ses collaborateurs. Toujours est-il qu’après avoir rencontré le succès avec son restaurant « L’Épicurien » à Albi, Rikard Hult a créé une seconde table gastronomique au Séquestre, en confiant l’établissement à la brigade montante de l’Épicurien. La CCI Tarn l’a accompagné dans son développement.