Skip to main navigation Skip to main navigation Aller au contenu principal Skip to breadcrumb Skip to footer
1er accélérateur des entreprises

Stop ou encore ?

L’Observatoire économique des CCI d’Occitanie (OBSéco) a publié récemment sa note de conjoncture trimestrielle. Réalisée auprès de plus de 4 800 chefs d’entreprise de notre région, sa lecture confirme que 2023 restera une année délicate et sera marquée par un net ralentissement de la croissance.
JFR nl
Partagez sur Facebook Partagez sur Twitter Partagez sur LinkedIn
Partagez par Email
Imprimez
Jeudi 13 avril 2023

L’Observatoire économique des CCI d’Occitanie (OBSéco) a publié récemment sa note de conjoncture trimestrielle. Réalisée auprès de plus de 4 800 chefs d’entreprise de notre région, sa lecture confirme que 2023 restera une année délicate et sera marquée par un net ralentissement de la croissance qui poursuivra la tendance observée depuis deux ans (2,6 % de croissance en 2022 contre 6,8 % en 2021). Bien que la demande reste soutenue, la rentabilité des entreprises s’est dégradée et les prévisions de rentabilité sont orientées à la baisse, maintenant les marges sous pression. Résultat, la confiance des chefs d’entreprise s’émousse avec seulement 30 % d’entre eux exprimant leur confiance en l’avenir, soit 20 points de moins en tendance sur un an. Il est vrai que 2022 a enregistré une hausse du nombre de défaillances d’entreprises en Occitanie de 67 %. Ingrédient essentiel de performance économique, l’évolution du moral des dirigeants est un indicateur qui doit être suivi et bien compris.


En effet, cette appréhension face à l’avenir est amplifiée par la conjonction du remboursement des prêts garantis par l’État (PGE) avec des trésoreries éprouvées. Deux sujets qui s’ajoutent à ceux de l’inflation des prix des matières premières et de l’énergie… Le cas des commerces, et tout particulièrement des Cafés, Hôtels, Restaurants, est à juste titre l’objet de toutes les attentions, dont celles des CCI. Et des voix de plus en plus nombreuses réclament l’étalement des PGE sur 4 années supplémentaires (soit 10 ans au total) avec un troisième différé de remboursement de 12 mois, sans que l’entreprise ne soit classée en défaut. Cette option pose la question de la soutenabilité budgétaire. Le niveau de dépense publique de la France, le plus élevé de la zone euro (57,7 % du PIB en 2022 et 56,9 % en 2023), permet-il de pérenniser, ou d’étendre, certains filets de sécurité ? Le récent rapport de la Cour des comptes semble l’écarter en réclamant la fin du « quoi qu’il en coûte » dès 2023.


En forme de quitte ou double, la question qui se pose désormais est lourde d’enjeux économiques, sociaux, politiques et environnementaux : stop ou encore ? Les entrepreneurs que nous sommes et représentons déplorent que notre pays ait perdu de vue pendant plusieurs décennies que l’Entreprise est LE moteur de la création de valeur. Une erreur, voire une faute, qui réduit aujourd’hui drastiquement la capacité de notre pays à préserver l’avenir autrement qu’en le fragilisant via de la dette supplémentaire.
 

 

Jean-François Rezeau, président de la CCI Occitanie

 

A lire également

Valeur ajoutée en Occitanie : une progression soutenue

La valeur ajoutée représentant le supplément de valeur qu’une entreprise apporte aux biens qu’elle transforme, le volume global produit en France en 2021 a été estimé à 2 172,3 Md€ pour la France métropolitaine. Avec 161,6 Md€, soit 7,4 % du montant national, l’Occitanie se hisse au 4e rang des régions métropolitaines.

Idéespa, loué soit le confort

Partant d’un équipement de confort en vogue reposant sur un marché encore ouvert, l’installation d’un jacuzzi-spa à domicile, Chloé Périllon a eu l’idée singulière de proposer à la location cet article de plus en plus convoité, mais qui reste un peu onéreux pour une acquisition. La CCI Hérault accompagne cette jeune femme qui explore cette voie aussi astucieuse que peu investie.

Ô Gourmandises, toujours plus près des étoiles

William Andrieu a un CV mitonné dans les restaurants étoilés et chez les meilleurs chocolatiers. Il s’est établi en 2014 à Caussade, dans le Tarn-et-Garonne, où il a développé son savoir-faire en créant Ô Gourmandises, pâtissier traiteur et organisateur d’événements. Avec l’aide de la CCI, il a ouvert en 2022 à Septfonds un nouveau point de vente et agrandi son laboratoire où il réalise désormais ses productions.