Skip to main navigation Skip to main navigation Aller au contenu principal Skip to breadcrumb Skip to footer
1er accélérateur des entreprises

Recherche

Tourisme culturel, l’autre atout de l’Occitanie

Le tourisme inhérent aux activités culturelles se porte bien en Occitanie. Musées, monuments, « maisons d’illustres », jardins… constituent incontestablement des pôles d’attraction et permettent à notre région de se hisser sur plusieurs podiums. À cet égard, le Ministère de la culture vient de publier des statistiques, recueillies et analysées par l’Observatoire économique (OBSéco) d’Occitanie.
VD67-Tourisme
Partagez sur Facebook Partagez sur Twitter Partagez sur LinkedIn
Partagez par Email
Imprimez
Mardi 27 septembre 2022

Avec 4 874 monuments historiques inscrits ou classés, la région Occitanie concentre près de 11 % des sites de France métropolitaine et occupe la seconde place dans la hiérarchie des régions. Selon la terminologie administrative, un « monument historique » est un monument ou un objet recevant par arrêté un statut juridique destiné à le protéger (intérieur et extérieur), du fait de son intérêt historique, artistique et/ou architectural.


Dans le « Top 10 » des monuments nationaux les plus fréquentés de France métropolitaine en 2020, deux sont localisés en Occitanie : la Cité de Carcassonne (6e) et Aigues Mortes (10e). Le château et les remparts de Carcassonne ont été visités par 621 150 personnes en 2019, mais 266 750 en 2020 (année Covid), soit un recul 57,1 %. Cette baisse de fréquentation affecte également, mais dans une moindre mesure, Aigues Mortes qui a perdu 42,1 % de visiteurs entre 2019 et 2020. En ce qui concerne les « maisons des illustres » (lieux voués à conserver la mémoire d’hommes ou femmes remarquables), 23 étaient recensées en Occitanie en 2020 (soit 9,4 % des « maisons des illustres de France) ce qui donne à la région la troisième place en France. Elles ont enregistré 137 000 entrées en 2019, ce qui représente 3,3 % de l’ensemble des entrées sur le territoire national. Enfin, avec 39 « jardins remarquables » (présentant un intérêt culturel, esthétique, historique ou botanique, qu'ils soient publics ou privés), l’Occitanie occupe la 5e place dans la hiérarchie nationale, avec 8,7 % des lieux ayant reçu ce label. Rappelons ici que l’Occitanie est la région qui attire le plus de touristes Français, et qu’avec un CA de 15,9 Md€, le tourisme représente 10,3 % du PIB régional et génère près de 100 000 emplois salariés.

    À retenir :

    • 4 874 monuments, maisons et jardins historiques en Occitanie, 2e région française
    • 2 monuments dans le « top 10 » des fréquentations
    • 3e place pour « les maisons des illustres » classées
    • 5e place pour les « jardins remarquables »

    Une conjoncture en demi-teinte pour le second trimestre 2022

    L’Observatoire économique (OBSéco) d’Occitanie vient de rendre public son « baromètre de conjoncture » pour le second trimestre 2022. Celui-ci fait état d’un contexte fortement marqué par la guerre en Ukraine, l’augmentation du coût des matières premières et l’inflation en général. Toutefois, et paradoxalement en apparence, la confiance des chefs d’entreprise reste orientée vers l’optimisme.

    Occitanie, le « petit commerce » dans une grande dynamique

    En 2017, l’Occitanie comptait 124 commerces alimentaires spécialisés (boulangeries, pâtisseries, boucheries, charcuteries, primeurs, poissonneries) pour 100 000 habitants contre 102 en moyenne en France métropolitaine. Derrière la Corse et PACA, l’Occitanie est la troisième région en France. Selon l’Insee*, cette densité est « liée au profil touristique et rural de la région ».