Skip to main navigation Skip to main navigation Aller au contenu principal Skip to breadcrumb Skip to footer
1er accélérateur des entreprises

Trott’Life, une histoire qui galope

Venue du bâtiment, Anaïs Renaudeau a opéré une reconversion dans le tourisme vert. Elle a bâti son projet sur une idée originale : des trottinettes électriques tout terrain permettant de parcourir, de façon ludique et sportive, les paysages de Saint-Just, près de Lunel. La CCI Hérault est à ses côtés pour accompagner Trott’ Life, son entreprise naissante et prometteuse.
VR50-Trottlife-vignette
Partagez sur Facebook Partagez sur Twitter Partagez sur LinkedIn
Partagez par Email
Imprimez
Jeudi 15 septembre 2022

Elle avait des envies de grand air et de partage. Anaïs Renaudeau n’a pas improvisé sa reconversion quand, en 2021, elle décide de devenir guide touristique « à trottinette ». Elle a, en effet, passé auparavant tous les certificats lui permettant d’accompagner des groupes. Dans le même temps, elle a fait part de son projet à la CCI Hérault, qui croit en son projet et l’accompagne dans des démarches parfois un peu inattendues, puisqu’il est ici question de trottinettes électriques tout-terrain. « Ils ont pris mon dossier de A à Z », apprécie la jeune femme, novice dans le monde de l’entreprise. « Je disposais de 10 000 € de fonds propres. C’était mince au regard d’un investissement prévu de 45 000 € pour 10 trottinettes, d’autant que je souhaitais disposer de trottinettes adaptées à des personnes à mobilité réduite, ce qui compliquait un peu la donne », souligne-t-elle tout en faisant part de sa satisfaction « d’avoir été entendue et comprise avec autant de facilité dès le départ ». « La CCI a pris le dossier comme si c’était son entreprise. Ils sont allés au-delà de ce que j’espérais puisque j’ignorais tout des fonds européens du type Leader : ils ont instruit un dossier en ma faveur et j’ai pu obtenir une aide de 16 000 €, ce qui est très important au regard de mon investissement ». En outre, Anaïs Renaudeau se posait la question de pérenniser son entreprise au-delà de la saison touristique. « J’avais quelques idées, mais la CCI m’a aidée à élaborer des stratégies et à cibler des prospects pour faire vivre mon activité toute l’année en direction des écoles et des entreprises notamment ». Trott’ Life a fait ses premiers tours de roue en juillet 2022. Les indices sont « corrects », dit Anaïs qui se réjouit d’avoir trouvé un vrai partenaire : « je sais qu’à la moindre question, la CCI Hérault me répondra ».

 

Trott'Life

Je ne connaissais rien au monde de l’entreprise. La CCI Hérault a porté mon projet de A à Z pour le faire naître et m’accompagnera pour en garantir la pérennité.

Anaïs Renaudeau, créatrice et dirigeante de Trott’ Life

À retenir :

  • Démarrage d’activité en 2021

  • 10 trottinettes électriques tout terrain

  • 45 000 € d’investissement

  • 16 000 € d’aides du fonds Leader

Soyons tous acteurs de l’économie…d’énergie

Aux effets annoncés de longue date du réchauffement climatique et à la nécessité de réduire notre impact carbone s’ajoute aujourd’hui une situation géopolitique inédite qui fait peser un risque majeur de pénurie d’énergie dès cet hiver. Après l’annonce par le Président de la République d’un plan de sobriété énergétique dont l’objectif est une réduction de 10 % de la consommation énergétique nationale d’ici 2024, la Première ministre a, elle, évoqué la possibilité d’un rationnement des entreprises en cas d’hiver très rigoureux.

Faim d’entreprendre avec la CCI Tarn

Peut-être doit-il à ses origines suédoises une méthode de gestion participative et inclusive à l’attention de ses collaborateurs. Toujours est-il qu’après avoir rencontré le succès avec son restaurant « L’Épicurien » à Albi, Rikard Hult a créé une seconde table gastronomique au Séquestre, en confiant l’établissement à la brigade montante de l’Épicurien. La CCI Tarn l’a accompagné dans son développement.

Rencontre avec .... Michel Bossi, Président de la CCI Tarn

Comme annoncé lors de sa campagne et de l’AG d’installation, Jean-François Rezeau est allé à la rencontre des Présidents de CCI territoriales dans les 13 départements de notre région pour présenter les éléments de la feuille de route à co-construire pour la mandature. L’interview qui suit rend compte synthétiquement d’une partie de ses échanges avec Michel Bossi.