Skip to main navigation Skip to main navigation Aller au contenu principal Skip to breadcrumb Skip to footer
1er accélérateur des entreprises

Une nouvelle majesté pour la Maison des Consuls

Ouvert en 1994, l’hôtel La Maison des Consuls se niche sous les couverts de Mirepoix, emblématique cœur battant de la ville. Bernard Garcia a créé cet établissement 3 étoiles « en travaillant beaucoup, parce que le bâti historique était mal en point ». Pour construire son développement, il a choisi la CCI Ariège.
cour des consuls
Partagez sur Facebook Partagez sur Twitter Partagez sur LinkedIn
Partagez par Email
Imprimez
Mardi 16 janvier 2024

« J’ai voulu mettre à profit la période de la crise sanitaire pour monter en gamme. De fait, j’ai engagé des travaux structurels de mise aux normes et j’ai repensé la décoration en général. J’en ai également profité pour créer un bar à vins au rez-de-chaussée », détaille-t-il pour expliquer le renouveau de l’hôtel, qui revendique désormais 4 étoiles : « le genre d’établissement qui manquait dans le département », plaide-t-il.

 

Avec 5 salariés, il vient de boucler l’exercice 2023 avec un CA de 400 000 €. Bernard Garcia a investi « environ 80 000 € » pour mener à bien son projet. « J’ai demandé l’avis et le soutien de la CCI Ariège. Pour avoir eu des responsabilités au sein du syndicat des hôteliers ariégeois, je connaissais le savoir-faire de la chambre consulaire. Je n’ai donc pas hésité », explique-t-il. « Je savais qu’il existait des aides potentielles pour un projet comme le mien. En revanche, je n’avais aucune idée du bon point d’entrée et, surtout, comment monter un dossier ».

 

Droit au but avec la CCI

« Un conseiller CCI va droit au but. Un entrepreneur connaît son métier, bien souvent, pour lui, les dossiers s’apparentent à un maquis. C’était mon cas. En revanche, les intervenants de la CCI se renseignent sur votre intention, et ils vont ensuite droit au but. En ce qui me concerne, j’ai ainsi pu bénéficier d’un Pass Tourisme d’environ 15 000 €. C’est un recours précieux ; non seulement on gagne du temps, mais aussi et surtout, on peut être certain que l’instruction du dossier sera bien faite, et par les bonnes personnes », affirme-t-il.


Eu égard à son expérience, Bernard Garcia parle de « confiance » quant à sa relation avec la CCI Ariège : « un chef d’entreprise ne doit pas hésiter à consulter un conseiller. S’il peut répondre à la question, il le fera. On est toujours dans l’efficacité. »

     Les conseillers CCI vont droit au but et ce, de façon personnalisée. L’entrepreneur qui consulte est certain d’éviter les généralités pour entrer sans délai dans le concret de son entreprise.

    Bernard Garcia, créateur de l’hôtel La Maison des Consuls

    À retenir :

    • 1994 : création de l’hôtel 3 étoiles
    • 2020-2021 : passage en 4 étoiles (80 000 € d’investissement)
    • 400 000 € de CA
    • 5 salariés

    A lire également

    La place de l’automobile en Occitanie en 2023

    Les véhicules automobiles restent au cœur des mobilités au sein des territoires. Dans une région présentant la deuxième superficie des régions françaises, avec plus de 50 % de zones de haute et moyenne montagne et 4 départements parmi les 20 les moins densément peuplés de France, ils acquièrent logiquement une place particulière.

    Cluster Totem, un nouveau pilote pour la mobilité

    Le Cluster Totem a été créé fin 2020 pour fédérer entreprises, établissements de recherche et de formation, institutionnels & collectivités, structures de développement économique, organisations professionnelles et partenaires professionnels pour développer les systèmes de transport terrestre et maritime de la région Occitanie. À sa tête, Jérôme Fontaine succède à Thierry Cammal pour un mandat de 3 ans.

    Bohosita se développe au contact de la CCI Hérault

    Elle fait partie du cœur battant de Castries : connue, reconnue, incontournable, la boutique Bohosita est « en place » depuis vingt ans désormais. Ce concept-store propose vêtements, accessoires, et déco maison choisis par Valérie Ponce qui envisage désormais de donner une boutique sœur à Bohosita. La jeune femme a fait appel à la CCI pour l’accompagner dans son développement.