Menu

Voccitanie Média
Fermer le menu

Aura Aéro, paré au décollage

Conçu en 2018 par Aura Aéro et présenté au salon International de l’Aéronautique du Bourget en juin 2019, le biplace Intégral R vient de séduire ses deux premiers clients : Dijon Voltige et Midi-Pyrénées Voltige. Avec cet avion éco responsable, Aura Aéro souhaite écrire une nouvelle page de l’histoire aéronautique d’Occitanie.

Ils sont ingénieurs aéronautiques, passionnés d’aviation légère et pilotes actifs. Wilfried Dufaud, Fabien Raison et Jérémy Caussade se sont rencontrés autour du projet Réplic’Air, une association qui s’attache à reconstruire et à faire voler des avions anciens dans l’esprit des pionniers. Ensemble, ils ont fondé Aura Aéro et mis au point en une année à peine l’Intégral R, un biplace nouvelle génération 100 % français et éco responsable, conçu pour la formation des pilotes civils et militaires et le loisir. « Si Aura Aéro se positionne comme le premier constructeur aéronautique digital et éco-efficient, c’est aussi et d’abord une aventure de passionnés », précise Jérémy Caussade.

Purs héritiers du savoir-faire aéronautique d’Occitanie, les trois ingénieurs ont vite perçu les nouvelles opportunités du marché, liées d’une part à la digitalisation de l’économie « une véritable lame de fond qui permet de développer mieux, plus vite et moins cher », et d’autre part à la technologie actuelle qui offre des modes de propulsion plus propres.

Déclinée en deux modèles, la gamme Aura Aéro est disponible en kit ou en version clés en main. Les premiers roulages auront lieu dans les prochaines semaines et l’avion sera présenté fini début avril au salon international de l’aviation générale Friedrichshafen.

Avec un prix par avion compétitif et fixé à 300 000 € HT, Aura Aéro vise à la fois le marché des pilotes en formation et des écoles de voltige et celui des propriétaires privés Nord Américains. « Notre société est jeune. Elle s’inscrit dans une logique de technologie de pointe, héritière du savoir-faire occitan et utilisant des techniques de fabrication modernes. Nous visons de bons niveaux de rentabilité », assure encore Jérémy Caussade.

Aura Aéro prévoit ses premières livraisons fin 2020. D’ici là, la société souhaite recruter entre 20 et 30 personnes. Et produire entre 30 et 50 modèles par an dans son atelier de Francazal. Le plan de vol semble en effet tout tracé.

Notre société est jeune. Elle s’inscrit dans une logique de technologie de pointe, héritière du savoir-faire occitan et utilisant des techniques de fabrication modernes. Nous visons de bons niveaux de rentabilité - Jérémy Caussade, cofondateur d’Aura Aéro

À retenir :

  • Création en 2018
  • 10 salariés
  • 20 à 30 recrutements d’ici fin 2020
  • Livraison du premier appareil fin 2020
  • 300 000 € HT : prix de l’avion
  • Dès 2021, production de 30 à 50 modèles par an

 

Twitter