Skip to main navigation Skip to main navigation Aller au contenu principal Skip to breadcrumb Skip to footer
1er accélérateur des entreprises

Barème Kilométrique : Frais de véhicules et petits déplacements BTP

Les taux du barème kilométrique pour 2024 sont identiques à ceux de 2023. La majoration de 20% pour les véhicules électriques également
ActuJuridiqueSocialeBaremeKm
Partagez sur Facebook Partagez sur Twitter Partagez sur LinkedIn
Partagez par Email
Imprimez


Pour rappel, le barème kilométrique continue de servir de référence pour le remboursement des frais de déplacement professionnels effectués avec des véhicules personnels.
Les remboursements se basent sur une grille de tarifs fixée par l'administration fiscale, prenant en compte la puissance fiscale du véhicule et le nombre de kilomètres parcourus.

 

Barème kilométrique applicable aux voitures (barème 2024 – revenus 2023) en €

Puissance Administrative Jusqu'à 5 000 KM De 5 001 à 20 000 Km Au-delà de 20 000 Km
3 CV et moins d × 0,529 (d × 0,316) + 1 065 d × 0,370
4 CV d × 0,606 (d × 0,340) + 1 330 d × 0,407
5 CV d × 0,636 (d × 0,357) + 1 395 d × 0,427
6 CV d × 0,665 (d × 0,374) + 1 457 d × 0,447
7 CV et plus d × 0,697 (d × 0,394) + 1 515 d × 0,470

 

 

Barème kilométrique applicable aux vélomoteurs et scooters de moins de 50cm3 (barème 2024 – revenus 2023) en €

Jusqu'à 3 000 Km De 3 001 à 6 000 Km Au-delà de 6 000 Km
d × 0,315 (d × 0,079) + 711 d × 0,198

 

Barème kilométrique applicable aux motos (barème 2024 – revenus 2023) en €

Puissance administrative Jusqu'à 3 000 km De 3 001 à 6 000 km Au-delà de 6 000 km
1 ou 2 CV et moins d × 0,395 (d × 0,099) + 891 d × 0,248
3, 4 ou 5 CV d × 0,468 (d × 0,082) + 1 158 d × 0,275
Plus de 5 CV d × 0,606 (d × 0,079) + 1 583 d × 0,343

 

Un barème supérieur peut être appliqué par l’entreprise : elle devra alors justifier auprès de l’administration fiscale que les frais engagés par le salarié correspondent.


Justificatif : les entreprises, pour bénéficier de l’exonération, doivent produire des justificatifs de la puissance fiscale du véhicule et des kilomètres réalisés au titre professionnel.

 

Dans le BTP également, le barème des indemnités forfaitaires de petits déplacements reste inchangé.

Montants pour 2024  
Trajet aller et retour compris entre Limite d'exonération quotidienne(1) en 2024
5 km et 10 km 3,00 €
10 km et 20 km 6,10 €
20 km et 30 km 9,10 €
30 km et 40 km 12,10 €
40 km et 50 km 15,20 €
50 km et 60 km 18,20 €
60 km et 70 km 21,20 €
70 km et 80 km 24,20 €
80 km et 90 km 27,30 €
90 km et 100 km 30,30 €
100 km et 110 km 33,30 €
110 km et 120 km 36,40 €
120 km et 130 km 39,40 €
130 km et 140 km 42,40 €
140 km et 150 km 45,50 €
150 km et 160 km 48,50 €
160 km et 170 km 51,50 €
170 km et 180 km 54,50 €
180 km et 190 km 57,60 €
190 km et 200 km 60,60 €


(1)    Limite d’exonération quotidienne : Valeur par tranche de km = valeur de l’indemnité kilométrique fiscale pour un véhicule de 4 CV fiscaux ÷ 2 (0,606 € ÷ 2) × nombre de km.

 

Là aussi, en cas d’utilisation d’un véhicule électrique, le montant de l’indemnité de transport est majoré de 20 %.


S’agissant des frais de repas, les barèmes s’appliquent aux cotisations dues au titre des rémunérations versées à compter du 1er janvier 2024 :

  • Repas pris hors des locaux ou sur un chantier : 10,10€.
  • Repas pris au restaurant : 20,70€.

 

Source : Social pratique mai 2024, Feuillet Rapide N°8 du 12 avril 2024, www.urssaf.fr 

 

 

VOCCITANIE JURIDIQUE ET SOCIALE