Menu

Voccitanie Média
Fermer le menu

La CCI Pyrénées-Orientales explore la filière sous-marine

Dans le département des Pyrénées-Orientales, le tourisme est une activité économique qui fait l’objet de toutes les attentions de la CCI. Dernièrement, l’institution consulaire s’est penchée sur le développement des sports subaquatiques (plongée, apnée…) qui recueillent les faveurs d’un public de plus en plus large, et génère un volume d’affaires direct et induit non négligeable.

Fin 2018, la CCI Pyrénées-Orientales a adressé un questionnaire aux 17 clubs commerciaux qui développent cette activité, laquelle concerne également 19 structures à caractère associatif. Cette première phase d’investigation avait pour but de « dresser un état des lieux de cette filière, afin de comprendre sa diversité et son poids dans l’économie locale ».

La plupart des clubs sont situés sur le littoral Roussillonnais, à proximité des fonds rocheux qui vont de Collioure à Cerbère et leur activité se concentre sur 8 mois de l’année. Dans les P.O. la filière emploie 80 personnes, qui accompagnent un peu plus de 61 000 plongées par an, dont 29 % sont des plongées d’initiation. Les clubs sollicités pour cette analyse réalisent un CA qui oscille entre 15 000 et 250 000 € par an, pour un volume global d’environ 2 M€.

L’étude de la CCI révèle que la clientèle des centres de plongée est majoritairement le fait de touristes venus de la région Occitanie qui permettent d’étaler l’activité sur « les ailes » de la saison (d’avril à juin et septembre-octobre). On notera que les clubs réinvestissent en moyenne 33 000 € de leur CA pour le renouvellement ou la réparation du matériel. Toutefois, une partie de ces sommes part hors région eu égard au manque de fournisseurs et réparateurs.

Les résultats de cette évaluation ont permis de dégager trois pistes d’importance pour dynamiser la filière : améliorer la communication et créer un label « plongée dans les P.O. », le développement d’un partenariat avec les collectivités (essentiellement pour faciliter l’accessibilité au domaine public), et mise en place d’animations autour de la plongée pour accueillir notamment les accompagnants.

 

À retenir :

  • 61 000 plongées par an en Occitanie
  • 17 clubs professionnels, 80 emplois et 2 M€ de CA
  • 33 000 € de réinvestissement moyen par club au terme de chaque saison
  • 36 centres de plongée dans les P.O. (19 clubs associatifs, 17 structures commerciales)
  • 80 emplois pour un C.A. de 2 M€

 

Twitter