Menu

Voccitanie Média
Fermer le menu

Les Comptoirs de la Bio, un réseau en pleine santé

Créé en 2012 par Philippe Bramedie, le réseau des Comptoirs de la Bio compte aujourd’hui près de 150 magasins indépendants partout en France. Une success story construite, depuis Montauban, sur une vraie connaissance du secteur. Et une authentique image d’excellence de notre territoire en ce domaine puisque l’Occitanie est la 1re région française en agriculture bio.

Avec une trentaine d’années d’expérience dans le domaine du bio, Philippe Bramedie a senti que le marché allait évoluer dans son modèle de distribution. C’est pour cette raison qu’il a décidé de lancer un réseau de magasins indépendants en 2012, Les Comptoirs de la Bio. L’aventure a débuté à Montauban et aujourd’hui, un peu plus de six après, le réseau fédère près de 150 magasins partout en France et pèse environ 350 M€. « Tout cela est géré autour d’une plateforme logistique et d’une centrale d’achat basée à Montauban, où nous employons 35 personnes pour la communication, les achats, le marketing, la gestion, ainsi que la formation et l’accompagnement aux ouvertures », précise Philippe Bramedie. Si le groupe a compté jusqu’à 12 magasins en propre et 200 salariés, il cherche aujourd’hui à se consacrer au développement de son activité principale pour ne plus conserver que le magasin pilote de Montauban. « Aujourd’hui, nous avons une belle dynamique et de nombreuses ouvertures sont prévues en 2019 », explique le fondateur du réseau. L’objectif est d’atteindre les 250 magasins à horizon 2022. En avril, l’enseigne s’est ainsi implantée à Toulouse Purpan et à Nîmes notamment.

Sur un marché porteur mais de plus en plus concurrentiel, Les Comptoirs de la Bio misent sur leurs spécificités. « Nous travaillons essentiellement en direct, avec des circuits courts, dans une stratégie mixte avec la centrale. Notre ADN, ce sont les indépendants et le savoir-faire. Nous avons une vraie démarche filière pour ne pas faire du bio bas de gamme. Aujourd’hui, l’enjeu, c’est de maîtriser le produit. » Afin de poursuivre son développement, le groupe souhaite développer l’aspect digital et s’intéresse à différents concepts comme le zéro déchet ou la restauration. « Nous sommes une entreprise jeune. Il y a beaucoup de possibilités », conclut Philippe Bramedie.

 

À retenir :

  • Un réseau de 150 magasins qui réalisent 350 M€ de CA
  • Objectif de 250 magasins en 2022
  • 35 salariés au siège à Montauban
  • Plus de 85 fournisseurs partenaires

 

En complément

Inscription – Newsletters Voccitanie

Twitter