Menu

Voccitanie Rezo
Fermer le menu

M2i Biocontrol : l’abstinence des parasites protège les cultures

Installée depuis 2015 à Parnac dans le Lot, M2i Biocontrol développe une gamme de molécules susceptibles de réguler la présence d’insectes dans les plantes. Ce laboratoire reproduit de façon chimique les phéromones, sortes de nanoparticules que diffusent naturellement les insectes pour attirer un congénère et/ou se reproduire. Diffusées en quantité anormale, les phéromones de synthèse jouent le rôle de leurre perturbateur qui permet de limiter la reproduction d’insectes ravageurs ou jugés indésirables.

Près de Cahors, le site de Parnac sert de base logistique à cette entreprise fondée en 2012 et présente dans 25 pays, devenue leader européen dans son domaine. Il est fort probable que M2i Biocontrol tiendra son rang encore longtemps. D’une part, les molécules diffusées par M2i Biocontrol n’affectent pas la pollinisation des plantes, d’autre part elles sont biodégradables et pour finir sont inoffensives pour l’homme. De fait, elles constituent une alternative écologique aux insecticides et pesticides traditionnels, dans les champs et les vignes tout d’abord, mais aussi dans les villes où ces phéromones de synthèse sont utilisées pour vaincre des insectes qui affectent la santé des arbres emblématiques, tels que le pin, le palmier, ou les buis.

De fait, M2i Biocontrol rencontre un grand succès. L’entreprise est couverte de lauriers européens, nationaux et régionaux. Les marchés suivent et le chiffre d’affaires s’est hissé de 760 000 € en 2016 à 1,8 M€ en 2018 (prévision) et se projette vers les 2,4 M € pour 2019. L’unité de Parnac a réalisé 5 embauches dans l’année en cours, portant ses effectifs à 15 salariés. Le potentiel de développement reste énorme, notamment en ce qui concerne les outils et modes de diffusion de ces particules. La R&D est très active, à tel point que M2i Biocontrol a déposé 15 brevets en cinq ans et poursuit ses recherches. Dernière invention en date un « phéro-ball », sorte de fusil qui propulse des capsules à libération progressive en des endroits sinon inaccessibles, mais pour le moins onéreux à atteindre, comme le faîte d’un arbre par exemple.

La Région Occitanie vient d’accorder une subvention de 200 000€ dans le cadre d’un « contrat innovation » à l’unité lotoise. Pour parvenir à décrocher ce prix d’excellence, M2i Biocontrol a été soutenue par la CCI de Cahors qui avait déjà accompagné l’entreprise quand elle développait ses marchés à l’export.

La confiance de la CCI et son engagement à nos côtés nous permettent d’accéder à une connaissance que nous n’avons pas. Leur apport est considérable en gain de temps et d’énergie quand il s’agit, par exemple, d’aborder des territoires institutionnels que nous ne connaissons pas. Christelle Guerret, directrice de l’unité M2i Biocontrol de Parnac.

 

En complément

Inscription – Newsletters Voccitanie

Twitter