Menu

Voccitanie Média
Fermer le menu

Neocean, cap vers la navigation du futur

Jeune start-up créée en avril dernier à Montpellier, Neocean met au point l’Overboat : un bateau plaisir aux sensations uniques, conçu pour tous et respectueux de la vie marine. Ce catamaran du futur a été lancé à l’issue d’un programme de R&D de 1 M€. Mise à l’eau prévue : début 2020.

Équipé de foils automatisés et à propulsion électrique, l’Overboat est un catamaran léger, silencieux, respectueux de la vie marine. Un catamaran nouvelle génération, bijou de haute technologie, qui procure des sensations de glisse uniques, et se pilote sans apprentissage. « Ayant travaillé pendant 20 ans sur l’écologie marine, j’ai pu constater l’impact des activités nautiques sur les écosystèmes côtiers. L’Overboat répond à un double enjeu : le plaisir de la glisse et le respect de l’environnement », assure Vincent Dufour, océanographe qui tient bon la barre de ce projet innovant. Avec lui, un équipage haut de gamme, constitué de 5 ingénieurs et de 5 professeurs, aux compétences complémentaires en hydrodynamique, électronique et robotique.

Pour mettre au point le monoplace, Neocean a bénéficié du soutien financier de la SATT AxLR (Société d’Accélération de Transfert de Technologie). Les scientifiques de Neocean se sont également appuyés sur des équipes des laboratoires de l’Université de Montpellier : campus, qui dispose d’un bassin d’essai et de plateformes technologiques.

Avec 4 départements tournés vers la Méditerranée et 220 kms de façade maritime, l’Occitanie compte deux entreprises de pointe dans la filière nautique. Un atout de taille pour Neocean, qui bénéficie du chantier naval de Balaruc-les-Bains comme base d’essai grandeur nature.

L’Overboat sera mis sur le marché fin 2019, début 2020 avec un objectif de rentabilité à 3 ans. « À bord, on n’entend ni le bruit du moteur, ni celui du clapot, d’où cette impression inédite de voler sur l’eau, comme sur un tapis volant », précise Vincent Dufour.

À terme, Neocean souhaite produire un catamaran à trois places. La start-up s’attelle aussi à la conception d’un drone à moteur électrique, dédié à la surveillance des grands animaux marins mais aussi des infrastructures et des activités océanes.

 

Ayant travaillé pendant 20 ans sur l’écologie marine, j’ai pu constater l’impact des activités nautiques sur les écosystèmes côtiers. L’Overboat répond à un double enjeu : le plaisir de la glisse et le respect de l’environnement. Vincent Dufour, océanographe et créateur de Neocean

 

À retenir :

  • 100 000 € de capital
  • 5 ingénieurs et 5 professeurs associés
  • Mise sur le marché de l’Overboat fin 2019-début 2020
  • Filière nautique en Occitanie : 1 790 entreprises et 6 600 emplois

 

Twitter