Menu

Voccitanie Data
Fermer le menu

Zoom sur le tourisme fluvial en Occitanie

Le tourisme fluvial a le vent en poupe
Faut-il encore présenter l’ouvrage édifié par Pierre-Paul Riquet au XVIIe siècle. Cet ouvrage d’art unique au monde a été inscrit au patrimoine mondial par l’Unesco en 1996, devenant ainsi une destination privilégiée du tourisme fluvial en Europe. Avec quelque 71 000 touristes par an, le Canal du Midi concentre aujourd’hui le plus gros de cette activité en France.

Avec environ 71 000 passagers passant ses 63 écluses, le Canal du Midi est un acteur important du tourisme régional. Attirant pour 70 % une clientèle étrangère venue du monde entier, les 241 kms de cet ouvrage imaginé par Pierre-Paul Riquet au XVIIe siècle sont aujourd'hui gérés par Voies Navigables de France (VNF). La fréquentation n'est pas égale de part et d'autre de la Montagne Noire. On observe ainsi davantage de bateaux pointant aux écluses dans les environs de Toulouse (2 000) que de Béziers (9 000), proximité littorale oblige. Hors location du bateau, les touristes navigants dépensent 21 € par jour. À ces touristes fluviaux, il faut ajouter ceux qui empruntent les voies vertes longeant le Canal. Des voies vertes que les départements de l'Aude et de l'Hérault envisagent d'étendre. "Ces touristes dépensent, quant à eux, 60 à 70 € par jour en moyenne", selon VNF qui s'occupe également du bon entretien des berges. Au total, selon VNF, l'impact économique du tourisme sur le canal s'élève à 53 M€ pour les retombées directes et 17 M€ pour les touristes terrestres qui longent l'ouvrage. Fait notable, l'afflux touristique ne semble pas impacté par l'abattage des platanes bordant les rives. Touchés par la maladie, ceux-ci font l'objet d'un remplacement (budget : 200 M€, dont 40 M€ assumés par VNF) dont le financement fait appel au mécénat. 70 entreprises et 10 000 particuliers y participent. "En seulement 4 ans, ce sont plus de 5 M€ de dons qui ont ainsi été collectés. Près de 8 100 arbres ont été plantés à la fin de l’hiver 2017-2018, 20 500 platanes malades ont été abattus, 16,4 kms de berges ont été reconstruites et 890 nichoirs ont été posés pour préserver la biodiversité animale", détaille Thierry Guimbaud, le directeur général de Voies Navigables de France. En Occitanie, deux autres lits permettent le tourisme fluvial. Il s'agit du Rhône et du Canal du Rhône à Sète. Un ouvrage qui permet précisément le lien avec le Canal du Midi et l'arrivée par bateau de touristes fluviaux venus du nord.

 

Près de 8 100 arbres ont été plantés à la fin de l’hiver 2017-2018, 16,4 kms de berges ont été reconstruites et 890 nichoirs ont été posés pour préserver la biodiversité animale. Thierry Guimbaud, le directeur général de Voies Navigables de France

 

À retenir :

  • 240 : Nombre de kms formant le Canal du Midi
  • 70 M€ : Retombées économiques générées par le Canal du Midi
  • 71 000 : Nombre de touristes empruntant annuellement l'ouvrage
  • 21 € : Somme quotidienne dépensée en moyenne par les touristes navigants

 

Twitter

  • Microtec accélère le temps avec France Relance Avant la crise Microtec souhaitait déjà recouvrer sa souveraineté d’… https://t.co/yE3mB59e0f Il y a 3 jours 5 heures
  • Déploiement de France Relance en Occitanie ✔ Des RDV de la relance prévus dans tous les départements. ✔ Ils réuniro… https://t.co/6JaUe25unU Il y a 4 jours 23 heures
  • Levées de fonds en 2020 : Investissements plus sélectifs mais plus importants Les résultats du premier semestre 202… https://t.co/uN0Uv7yOrt Il y a 2 semaines 4 jours
  • ✔ Des rendez-vous de la relance, dans tous les département réuniront des entreprises, identifiées par les CCI, qui… https://t.co/kMVsJIs7vw Il y a 2 semaines 6 jours