Skip to main navigation Skip to main navigation Aller au contenu principal Skip to breadcrumb Skip to footer
1er accélérateur des entreprises

BOIS MOBILE, LE CHARPENTIER CONSTRUIT AVEC LA CCI

Il a obtenu le titre convoité de « meilleur charpentier de Midi-Pyrénées » à l’issue de son apprentissage. Âgé aujourd’hui de 38 ans, Stéphane Berteloot n’a rien du novice lorsque, fin 2019, il jette son dévolu sur une ancienne menuiserie près de Lavelanet, pour en faire son entreprise spécialisée dans la construction de maisons, chalets, pergolas et meubles de jardin. En bois, bien sûr.  
BOIS MOBILE, LE CHARPENTIER CONSTRUIT AVEC LA CCI
Partagez sur Facebook Partagez sur Twitter Partagez sur LinkedIn
Partagez par Email
Imprimez
Lundi 7 décembre 2020

Pour lui, c’est presque le hasard qui a précipité l’aventure. L’artisan charpentier Stéphane Berteloot est invité fin 2019 au salon « Hôtel des Entreprises », organisé par la CCI Ariège. Appelé en tribune, il y explique qu’il a un projet en tête : créer une entreprise de construction de chalets et maisons en bois. Au préalable, il envisagerait d’acquérir une menuiserie fermée depuis des lustres, située à L’Aiguillon, qui lui servirait de base pour préparer planches, poutres, solives et autres matériaux nécessaires à monter le bâti. Il expose également que, pour lui, créer une entreprise revient à se trouver devant un trou noir.
Il est entendu par un conseiller de la CCI qui assistait à la conférence : « il est venu me voir en m’expliquant que la CCI Ariège pourrait se pencher sur mes intentions et m’aider dans le montage administratif et financier ». Plus qu’une aubaine, cette rencontre est pour Stéphane Berteloot, le coup de starter pour l’avenir. « Dans mon intention, tout était prévu. Mais je ne savais trop par quel bout commencer. La CCI Ariège a d’abord écouté. Et surtout a bien compris. Tout, ensuite, est allé très vite » explique-t-il, notamment en ce qui concerne le bouclage du plan financier. Stéphane Berteloot obtient un prêt d’honneur de 30 000 € et une subvention de 7 000 € au titre de la revitalisation du territoire.
En février 2020, l’enseigne Projet Bois Mobile flotte sur l’ancienne menuiserie. Les premières commandes arrivent, et le succès aussi. Avec 10 salariés, l’entreprise a du mal à contenir la demande et prévoit un CA qui pourrait approcher la barre des 3 M€ pour cette première année. Rattrapé par le premier confinement, interdit de sortir, Stéphane Berteloot en profite pour créer une gamme de vérandas et de meubles de jardins. Succès encore. Tant et si bien, qu’à peine lancée, l’entreprise se révèle sous-dimensionnée.
« Je dois maintenant moderniser mon parc de machines et je prévois d’embaucher entre 3 et 5 personnes en 2021 ». Il envisage aussi d’alimenter les machines avec l’énergie solaire et brigue le label « entreprise écoresponsable ». La CCI Ariège l’accompagne dans ce futur qui arrive si vite : « il ne serait pas raisonnable de se passer de leurs conseils », conclut Stéphane Berteloot.

L’apport d’une CCI est essentiel pour qui n’est pas rôdé aux métiers de la création d’entreprise. Outre le gain de temps et d’énergie, il y a aussi le rapport humain avec le conseiller, c’est fondamental : il m’a ouvert les yeux

- Stéphane Berteloot, créateur de Projet Bois Mobile

 

À retenir :

•    10 mois d’existence
•    3 M€ « environ » de CA
•    10 salariés, de 3 à 5 embauches prévues en 2021