Skip to main navigation Skip to main navigation Aller au contenu principal Skip to breadcrumb Skip to footer
1er accélérateur des entreprises

LE CIRCUIT COURT EN ACTION AVEC LA CCI ARIÈGE

Gaëtan Leclere vient de la grande distribution. À 42 ans, il avait envie de réinventer sa vie et de partir vers d’autres aventures, de s’impliquer sur un plan plus personnel. Fin 2019, le hasard, appuyé par sa curiosité, l’amène vers une supérette rurale, à Saint-Jean du Falga, près de Pamiers. Les anciens propriétaires partent, Gaëtan Leclere postule à la reprise, avec quelques idées en tête.
LE CIRCUIT COURT EN ACTION AVEC LA CCI ARIÈGE
Partagez sur Facebook Partagez sur Twitter Partagez sur LinkedIn
Partagez par Email
Imprimez
Mardi 15 décembre 2020

« De par mes anciennes fonctions dans une grande enseigne, je connaissais le potentiel des CCI », dit-il pour expliquer que, dès après avoir trouvé le commerce à partir duquel il pourrait prendre son avenir en mains, cet ancien cadre de la grande distribution s’est ouvert de ses intentions auprès d’un conseiller de la CCI Ariège. Au début de l’année 2020, il monte un dossier et le soumet : « j’ai très vite compris que je n’avais pas tout anticipé, j’avais un regard, mais pas de vision sur la réalité, et en ce sens le conseiller qui m’a accompagné m’a aidé à prioriser mes ambitions et mes démarches ». En tout état de cause son projet tient la route : « quand on crée, on a un peu peur. Je me suis senti encouragé », se réjouit-il. De fait, conforté dans ses intentions, il franchit le pas de l’engagement financier : « là encore, j’étais tout à fait novice. Le conseiller qui m’accompagnait m’a non seulement aidé à établir mon montage, mais en outre, il m’a permis d’obtenir 18 000 € au titre d’un prêt d’honneur à taux zéro, ce qui n’est pas négligeable, d’autant que j’ignorais complètement l’existence de cette opportunité ». Outre les livraisons à domicile pour personnes fragiles, Gaétan Leclere envisage de développer la distribution de produits locaux, du circuit court de qualité. Dans sa supérette de 120 m2, il a d’ores et déjà ouvert un rayon dédié aux fromages locaux : « bien sûr, j’ai parlé de mes intentions à la CCI. Ils vont me suivre, ou plus exactement m’éviter les écueils que je pourrais rencontrer ». La supérette de Gaëtan a ouvert en plein reconfinement, au début du mois de novembre 2020. « Pour l’heure, je suis très occupé, mais il est clair que quand mon commerce aura pris sa vitesse de croisière, je me rapprocherai de la CCI. J’ai notamment repéré des « ateliers » et formations qui me semblent tout à fait judicieux ».

Quand on crée une entreprise, on a des doutes et parfois peur. En parler permet de discerner l’erreur à venir ou le challenge à relever. Le soutien d’un conseiller, c’est d’abord une rencontre

- Gaëtan Leclere, repreneur d’une supérette

 

À retenir :

  • Reprise en 120 m2 de surface de vente
  • 18 000 € pour un prêt d’honneur soutenu par la CCI Ariège