Skip to main navigation Skip to main navigation Aller au contenu principal Skip to breadcrumb Skip to footer

1er accélérateur des entreprises

Recherche

OPCO : LES OPERATEURS DE COMPETENCES EN ORDRE DE MARCHE

Les arrêtés portant agrément au 1er avril de 11 opérateurs de compétences, en lieu et place des 20 Opca existants, sont parus au Journal officiel. Petit tour d’horizon des principales nouveautés.
Partagez sur Facebook Partagez sur Twitter Partagez sur LinkedIn
Partagez par Email
Lundi 29 avril 2019

Sept mois après la remise du rapport Marx-Bagorski, les opérateurs de compétences, instaurés par la loi Avenir professionnel, voient le jour : le ministère du travail a agréé, le 29 mars, 11 Opco dans une logique de cohérence des métiers, conforme aux préconisations des deux auteurs. Ils remplacent la vingtaine d’Opca qui collectaient jusqu’ici les cotisations formation des entreprises. Ces nouveaux opérateurs ont pour missions de financer l’apprentissage, d’aider les branches à construire les certifications professionnelles et d’accompagner les PME pour définir leurs besoins en formation.

 

328 branches professionnelles

Au total, à l’issue de ce grand mercato, 328 branches sont désormais ralliées à un nouvel Opco. Parmi les poids lourds, l’Opco des « entreprises de proximité » qui réunit 54 branches dont l’immobilier, le notariat, les cabinets dentaires, les entreprises d’architecture ; Ocapiat, l’opérateur de la filière agroalimentaire, qui regroupe 49 branches ; l’Afdas qui agrège 45 branches (télécoms, sport, hôtellerie de plein air et organismes de tourisme…) ou encore l’Opco de l’industrie ou Opco 2i (43 branches) qui récupère les branches de l’horlogerie, de la bijouterie, les industries de l’habillement, la maroquinerie, le cristal, le verre et le vitrail, hébergés initialement au sein de Wellcom.

 

Tous ont un agrément interprofessionnel pour leur permettre d’accueillir "les entreprises ne relevant pas d’une convention collective nationale ou d’un accord national de branche sur la formation, dont l’activité principal relève (de leur) champ d’intervention".

 

Des regroupements mais pas pour tous

Sur les 13 dossiers déposés fin décembre, neuf avaient été quasiment validés, à l’instar de l’agriculture et de l’agroalimentaire, de l’industrie, de la construction, des services financiers et du conseil, de la culture et des médias, des mobilités et du commerce, de la santé et de la cohésion sociale. Seuls quelques ajustements ont été faits.

 

Mais quatre dossiers, non conformes à une logique de filières, avaient été retoqués par le ministère. Le gouvernement avait refusé de donner son aval à l’Opco des services opérationnels aux entreprises et de l’emploi, adossé au FAF-TT ; à Wellcom, l’Opco interservices ; à Peps (profession de l’entreprise de proximité et de ses salariés) et à l’Opco de l’économie de proximité. Il avait laissé deux mois aux branches pour renégocier des accords correspondant à "des secteurs économiques pertinents". 

 

Les partenaires sociaux des branches concernées ont dû revoir leur copie, faisant fi des querelles de leadership, d’ego et de périmètre. Avec, à l’issue des compromis, la naissance de deux nouveaux acteurs : l’Opco des « entreprises et des salariés des services à forte intensité de main-d’œuvre », construit sur les bases de quatre Opca (le Fafih, le FAF-TT, Intergros et une partie d’Opcalia) en lieu et place de l’Opco des services opérationnels et de Wellcom. Et l’Opco des entreprises de proximité, constitué à partir d’Actalians et d’Agefos-PME.

 

En revanche, le rapprochement des opérateurs de la santé et de la cohésion sociale, souhaité un temps par le gouvernement, n’a pas eu lieu.

 

Liste des OPCO Anciens OPCA de rattachement
Opco du commerce Forco, une partie d'Agefos PME
Opco Atlas Fafiec, Opcabaia, une partie d'Opcalia
Opco Santé Unifaf
Opco Afdas Afdas, une partie d'Opcalia (notamment télécoms)
Opco Cohésion sociale Uniformation Uniformation
Opco des entreprises de proximité Actalians, Agefos PME
Opco des entreprises et des salariés des services à forte intensité de main-d’œuvre Intergros, FAF TT, Fafih, une partie d'Opcalia et Opca transports et services
Opco Ocapiat Fafsea, Opcalim
Opco 21 Opcaim, Opca Défi et Opca 3+
Opco Construction Constructys
Opco Mobilité Anfa et Opca transports et services

 

Source : https://www.actuel-rh.fr/content/les-operateurs-de-competences-en-ordre-de-marche