Skip to main navigation Skip to main navigation Aller au contenu principal Skip to breadcrumb Skip to footer
1er accélérateur des entreprises

Tabac Casa Luque : « La CCI connait les commerçants »

Depuis 2009, Yannick Loupias est connu pour tenir à Carmaux sous l’enseigne « Casa Luque », un des plus gros bureaux de tabacs de la ville tant il a su le développer et en faire un commerce multiservices : tabac, bien sûr, mais aussi jeux, journaux, vente de produits du terroir, cave à vin et ventes de boissons à consommer sur place ou à emporter. 
tabac casa luque
Partagez sur Facebook Partagez sur Twitter Partagez sur LinkedIn
Partagez par Email
Imprimez
Lundi 22 janvier 2024

Yannick Loupias travaille avec son épouse dans cet établissement, il emploie un salarié à plein temps, un à mi-temps et un apprenti et a réalisé 2,2 M€ de CA pour l’exercice 2023. « En 2021, j’ai voulu traverser la rue », dit-il pour expliquer qu’il a installé la Casa Luque dans un local plus grand, situé juste en face de son emplacement historique.

 

Il a fait appel à la CCI Tarn pour l’aider dans cette démarche : « J’ai longtemps été trésorier de la Fédération des buralistes tarnais. A cet égard, nous avions des relations régulières avec la CCI et, connaissant leur potentiel, j’étais en confiance. C’est donc tout naturellement que je me suis adressé à eux », explique-t-il, en ajoutant : « la CCI est toujours présente aux côtés des commerçants. J’aurais eu le sentiment de trahir en m’adressant à une entreprise privée. Non seulement je devais faire face à un investissement de 180.000 € mais, en outre, j’ai profité de ce déménagement pour changer mon statut d’entrepreneur individuel en faisant de Casa Luque, une SNC et du magasin proprement dit, une SCI. C’était pour moi très complexe et chronophage. La CCI a non seulement accompagné cette mutation administrative, mais s’est également investie dans l’aménagement du nouveau magasin ».

 

La CCI Tarn, un avis pertinent


« Un conseiller a réalisé un audit du projet de la nouvelle structure, son avis a été pertinent. Non seulement, il m’a donné du recul et un nouveau regard, et a suggéré des options qu’il a pu faire valoir eu égard à une expérience que je n’ai pas ».

 

En outre, en tant que buraliste, son activité fait l’objet de démarches particulières en ce qui concerne les aides à l’équipement : « je savais, par expérience, qu’un dossier instruit par la CCI est un gage de sérieux. Donc, je n’avais pas à hésiter… ».

 

De fait, La Casa Luque a pu bénéficier d’un soutien de 28 % du montant des travaux, et d’une aide conséquente pour les équipements de sécurité.

     La CCI connait parfaitement la problématique du commerce et des commerçants. Les conseillers sont de facto des interlocuteurs privilégiés. En outre, quand on présente un dossier financier étayé par la CCI, on est d’entrée de jeu, pris au sérieux.

    Yannick Loupias, dirigeant du Tabac Casa Luque

    À retenir :

    • 2009 création du tabac La Casa Luque
    • 3 salariés, 1 mi-temps, 1 apprenti
    • 2,2 M€ de CA
    • 2021 déménagement et changement d’adresse, 180.000 € de travaux

    A lire également

    Le Melice met la CCI à son menu

    En 2019, à Montpellier, Marc Felice, qui a déjà vingt ans de métier dans la restauration crée « Le Melice », un restaurant qui fait la part belle aux produits locaux. Une réussite qui l’a amené à étendre sa terrasse d’une part et, d’autre part, à créer en 2023 une autre enseigne à deux pas de son restaurant « historique », avec le soutien de la CCI Hérault.

    Reprise d'entreprise : Grapho 12 choisit l'avenir avec la CCI Aveyron

    En 2011, Alain Bessette reprend avec un associé, Giovanni Michielin, une imprimerie locale et traditionnelle à Villefranche de Rouergue, créée en 1980. La CCI Aveyron participe à cette reprise - « cela a créé un lien de confiance », fait valoir Alain Bessette qui donne le nom de Grapho 12 à son nouveau projet.