Skip to main navigation Skip to main navigation Aller au contenu principal Skip to breadcrumb Skip to footer

1er accélérateur des entreprises

Recherche

Thomas Cantié, l’heureux épicier de la Montagne Noire

La vie est un tissu de circonstances parfois surprenantes. C’est ainsi que Thomas Cantié a toujours su qu’il avait le sens du commerce mais qu’il a passé un BTS de plombier… Avant de renoncer à ce métier pour, à 22 ans, reprendre une épicerie dans l’Aude.
VR38-L'épicerie Thomas Cantié
Partagez sur Facebook Partagez sur Twitter Partagez sur LinkedIn
Partagez par Email
Lundi 10 mai 2021

VR38-Thomas CantiéOn ne saurait comprendre ce début de parcours sans savoir que Thomas Cantié est avant tout un jeune homme qui aime son pays natal, et a tout organisé pour y vivre et apporter quelque chose à ses semblables. C’est ainsi que, en 2018, il s’intéresse à un commerce en perte de vitesse situé dans un village du Cabardès, à Fontiers. C’est le déclic. Il se motive pour devenir l’épicier de ce village de moins de 500 habitants, situé dans la Montagne Noire, non loin de Carcassonne. Aidé par ses parents, eux-mêmes commerçants, il réunit les 50 000 € nécessaires pour le rachat du fonds et du stock. Sur les conseils de sa famille, il se rapproche de la CCI Aude pour aborder la question sensible d’un développement à reconsidérer, eu égard notamment à la notoriété de cet établissement. Heureusement, Thomas Cantié a des idées et une volonté et, par chance encore, il trouve auprès de la CCI l’oreille attentive d’une conseillère. « Je voulais surtout créer un lieu de vie. Au-delà de l’alimentation proprement dite, je voulais en faire un point de service susceptible d’apporter une dynamique au village. J’ai été écouté et, déjà, c’était important », dit-il. En janvier 2019, il fixe l’enseigne « Le petit marché », sur le fronton de la devanture. Il a des idées, et la CCI le suit : « J’ai été compris ». Épicerie, tabac, mais aussi prise des commandes par téléphone et livraisons à domicile pour les personnes âgées ou dépendantes, « Le Petit Marché » trouve rapidement sa place à Fontiers Cabardès et, plus largement, dans le bassin de vie d’environ 1 000 âmes qui entoure ce pan de montagne. Avec un CA de 140 000 € dès la première année, il récidive plus fort en 2020 où, estime-t-il la Covid-19 a « sans doute » consolidé la pertinence de son installation et lui a permis de franchir la barre des 180 000 €. Il ne se laisse cependant pas griser par ce début de succès. Il a des projets et, pour lui, la CCI est toujours là : « je souhaitais embaucher et la CCI m’a aidé dans cette démarche. Seul j’aurais eu du mal à y parvenir. Je viens de racheter un deuxième fonds de commerce multiservices dans un village voisin où j’entends poursuivre ma démarche d’implanter surtout un lieu de vie et de services ». Cela semble rendre ce jeune entrepreneur heureux.

À retenir :

  • 2 ans d’existence
  • + 27 % de CA sur deux exercices
  • 1 emploi créé, 1 point de vente supplémentaire en 2021