Skip to main navigation Skip to main navigation Aller au contenu principal Skip to breadcrumb Skip to footer
1er accélérateur des entreprises

Soyons tous acteurs de l’économie…d’énergie

Aux effets annoncés de longue date du réchauffement climatique et à la nécessité de réduire notre impact carbone s’ajoute aujourd’hui une situation géopolitique inédite qui fait peser un risque majeur de pénurie d’énergie dès cet hiver. Après l’annonce par le Président de la République d’un plan de sobriété énergétique dont l’objectif est une réduction de 10 % de la consommation énergétique nationale d’ici 2024, la Première ministre a, elle, évoqué la possibilité d’un rationnement des entreprises en cas d’hiver très rigoureux.
VR50-JFR-vignette
Partagez sur Facebook Partagez sur Twitter Partagez sur LinkedIn
Partagez par Email
Imprimez
Jeudi 15 septembre 2022

On le voit, le concept de transition énergétique laisse peu à peu la place à l’urgence d’une gestion de crise. A-t-on trop attendu pour s’emparer de cette problématique majeure et, ainsi, avoir le temps de l’action plutôt que d’être contraints à la réaction ? J’ai tendance à le penser. Cela ne surprendra pas ceux qui savent que j’ai consacré l’ensemble de mon engagement professionnel au développement durable (collecte, tri et valorisation des déchets, économie circulaire…), à la RSE et à la raison d’être des entreprises. Trop longtemps sous-estimés, les signaux faibles peuvent devenir assourdissants… Et c’est ainsi que ces considérations, qui étaient auparavant souvent perçues comme des convictions éthiques, philosophiques, politiques…, ont aujourd’hui fait leur entrée avec fracas dans le champ économique, appelant de notre part une mobilisation sans faille, immédiate et efficace.

 

Vous le savez, les CCI ont, depuis plusieurs années déjà, fait de la performance énergétique des entreprises un thème central de leurs actions. Cela nous permet de disposer d’outils, d’expertises et de retours d’expériences en capacité de générer un effet de levier significatif et rapide. Dans la continuité des opérations conduites récemment avec succès par les CCI d’Occitanie pour le compte des pouvoirs publics, notre réseau est dès à présent mobilisé pour contribuer activement à la mobilisation des entreprises dans la concrétisation d’actions de sobriété énergétique.

 

Référent de la mission Développement Durable pour CCI France avec Alain Albizati, président de la CCI du Territoire de Belfort, j’ai pu mettre mon expérience dans ce domaine au service de cet enjeu. Présenté aux instances de notre réseau, le plan d’actions que nous avons défini a été adopté sans délai et permettra un déploiement rapide et efficace dans tout l’hexagone.

Je sais pouvoir compter sur votre engagement auprès des entreprises pour les accompagner face à ces nouveaux défis et vous en remercie.

 

Jean-François Rezeau, président de la CCI Occitanie

Trott’Life, une histoire qui galope

Venue du bâtiment, Anaïs Renaudeau a opéré une reconversion dans le tourisme vert. Elle a bâti son projet sur une idée originale : des trottinettes électriques tout terrain permettant de parcourir, de façon ludique et sportive, les paysages de Saint-Just, près de Lunel. La CCI Hérault est à ses côtés pour accompagner Trott’ Life, son entreprise naissante et prometteuse.

Faim d’entreprendre avec la CCI Tarn

Peut-être doit-il à ses origines suédoises une méthode de gestion participative et inclusive à l’attention de ses collaborateurs. Toujours est-il qu’après avoir rencontré le succès avec son restaurant « L’Épicurien » à Albi, Rikard Hult a créé une seconde table gastronomique au Séquestre, en confiant l’établissement à la brigade montante de l’Épicurien. La CCI Tarn l’a accompagné dans son développement.

Rencontre avec .... Michel Bossi, Président de la CCI Tarn

Comme annoncé lors de sa campagne et de l’AG d’installation, Jean-François Rezeau est allé à la rencontre des Présidents de CCI territoriales dans les 13 départements de notre région pour présenter les éléments de la feuille de route à co-construire pour la mandature. L’interview qui suit rend compte synthétiquement d’une partie de ses échanges avec Michel Bossi.