Skip to main navigation Skip to main navigation Aller au contenu principal Skip to breadcrumb Skip to footer

1er accélérateur des entreprises

Recherche

Recycl’Occ, le renouveau éthique de la filière textile

Présenté comme une industrie polluante, décrié pour le caractère éphémère de ses productions (« fast-fashion »), le secteur textile traverse une crise de notoriété. En Occitanie, industriels, associations d’insertion et acteurs de l’environnement ont uni leurs efforts pour, à travers le cluster Recycl’Occ né en avril 2021, s’engager dans une démarche éthique en limitant au maximum la production des déchets.
VE35-Recycl'Occ
Partagez sur Facebook Partagez sur Twitter Partagez sur LinkedIn
Partagez par Email
Mardi 14 septembre 2021

Avec le soutien de la Région et de l’Ademe, la filière TLC (textile, linge de maison, chaussures) qui compte 326 entreprises en Occitanie a été associée à une réflexion conduite conjointement avec la Fédération des entreprises d’insertion d’Occitanie (FEI), dans le but de créer « une structure de coopération chargée de développer l’économie textile circulaire en Occitanie ». Le cluster Recycl’Occ est le fruit de cette concertation. Les objectifs de Recycl’Occ sont à la fois économiques et environnementaux : « accompagner les membres du cluster dans le développement de nouvelles activités, rechercher de nouveaux débouchés aux textiles usagés, récupérer les invendus des marques, soutenir le développement de nouvelles boutiques ». Le calendrier de cette initiative ne doit rien au hasard. Outre les considérations éthiques, il s’appuie sur le constat selon lequel le marché du vêtement d’occasion ou recyclé est en pleine expansion depuis 2012, et devrait doubler dans les cinq prochaines années. 250 millions de pièces textile, linge de maison et chaussures ont été mises sur le marché en Occitanie en 2018, soit environ 55 000 tonnes. De la même façon, les opérateurs de collecte et de tri sont appelés à se développer. En Occitanie, chaque habitant propose au recyclage une moyenne 3,4 kg de TLC par an (à l’égal de la moyenne nationale) ce qui, potentiellement, laisse envisager 80 000 tonnes de déchets à revaloriser.

 

Mais le recyclage des fibres va bien au-delà d’une réutilisation pour l’habillement : isolants, combustibles, composants utiles en plasturgie, mais aussi chiffons dont certaines industries sont très gourmandes : « Nous mettons l’accent sur la R&D pour s’ouvrir à tous les possibles », fait valoir Yves Bailleux-Moreau, président de la FEI et vice-président du cluster. Avec Recycl’Occ, s’ouvre un grand chantier qui associe notamment l’école des Mines d’Alès et plusieurs universités pour trouver de nouveaux usages et débouchés économiques à la seconde vie des TLC. Le volume de création d’emplois associé n’a pas été chiffré mais une chose est certaine : il y en aura.

Nous avons bon espoir que cette filière devienne un Pôle territorial de coopération économique soutenu par l’État. Cela nous permettrait d’accompagner la R&D qui, en matière de recyclage de TLC (textile, linge de maison, chaussures) est un enjeu majeur.

Yves Bailleux-Moreau, président de la FEI et vice-président de Recycl’Occ

À retenir :

  • la filière TLC (textile, linge de maison, chaussures) compte 326 entreprises en Occitanie
  • 250 millions de pièces de textiles mises en marché en 2018 en Occitanie
  • 80 000 tonnes de déchets textiles à revaloriser : c’est l’objectif de Recycl’Occ
  • 3,4 kg de textiles par habitant (moyenne Occitanie) proposés au recyclage en 2018